Salicylé

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 13 janvier 2016
Anglais : salicylate
Espagnol : salicilato
Étymologie : latin sălix saule arbre, baguette de saule ou d’osier, genre Salix, dont l’écorce contient de la salicyline
adj. et n. m. Nom générique des composés à squelette de l'acide salicylique (acide o-hydroxybenzoïque) dont ils dérivent soit par salification (salicylate), soit par estérification de la fonction phénol (par exemple aspirine), soit par estérification ou amidification du groupe -COOH (par exemple salicylamide), soit par estérification de ces deux fonctions (exemple: bénorilate...), ou encore par amidification et transformation en éther de phénol (exemple: éthenzamide).
Sont également considérés comme salicylés, les dérivés de l'acide salicylique avec un substituant supplémentaire sur le noyau tels que les esters o-créosotiques, avec un méthyle en ortho de la fonction phénol, les dérivés gentisiques, hydroxylés en para du groupe OH, l'acide 5-aminosalicylique (5-ASA ou mésalazine) et ses dérivés (olsalazine, sulfasalazine), ainsi que le diflunisal (acide salicylique avec un groupe difluorophényle en para de l'OH) et l'aurine tricarboxylate d'ammonium.
Les salicylés sont des anti-inflammatoires (inhibiteurs de la cyclo-oxygénase), parfois à polarité intestinale (mésalazine et dérivés) mais sont irritants pour la muqueuse gastrique. Certains sont, en outre, des antalgiques et antipyrétiques efficaces soit per os (aspirine, salicylamide...), soit par voie externe.

De nombreuses substances utilisées en thérapeutique non anti-inflammatoire et antalgique sont également des dérivés de l'acide salicylique (exemples : glibenclamide, sulfamide antidiabétique; buclosamide et xénysalate à activité antimycosique ; salbutamol, bronchodilatateur).

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres