Sangsue

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 13 janvier 2016


Pharmacognosie - Zoologie



Anglais : leech
Espagnol : sanguijuela
Étymologie : latin sanguĭs sanguĭnis sang et sūgĕre sucer
n. f. Annélide aquatique (Hirudo medicinalis L., Hirudinidae) sans parapodes ni soies, souvent ectoparasite de vertébrés qui suce le sang de la partie du corps de l'hôte sur laquelle il se fixe par une ventouse entourant la bouche munie de trois stylets acérés qui lui permettent de pratiquer une blessure. Présence, dans sa salive, d'un peptide anticoagulant, l'hirudine, puissant inhibiteur direct et spécifique de la thrombine.

Emploi occasionnel des sangsues en microchirurgie réparatrice, à la suite d'une greffe, pour drainer le sang et sauver ainsi le greffon menacé de mort en cas de stase veineuse.
L'hirudine n'est pas utilisée elle-même en thérapeutique, mais sa structure a servi de modèle à la conception d'analogues produits par synthèse peptidique ou par génie génétique. Cf hirudine.

Historique : Les sangsues ont autrefois été utilisées pour effectuer des saignées à visée thérapeutique.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres