Sanguinaire

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 02 mars 2017


Cosmétologie - Pharmacognosie



Synonyme(s) : sanguinaire du Canada
Anglais : bloodroot
Espagnol : sanguinaria
Étymologie : latin sanguĭnārĭus saignant, qui a la couleur du sang, en référence au latex rouge de cette plante
n. f. Herbacée produisant un latex rouge (Sanguinaria canadensis L., Papaveraceae), vivace par un rhizome, commune dans les forêts de la partie orientale des États-Unis et du Canada. Présence, surtout dans le rhizome, d’alcaloïdes isoquinoléiques à squelette benzophénanthridine, dont le principal est la sanguinarine (alcaloïde ammonium quaternaire). Propriétés antibactériennes, antifongiques, anti-inflammatoires dues aux alcaloïdes ; activité inhibitrice de la Na+/K+ATPase membranaire (« pompe à sodium ») ; toxicité notable.

Autrefois utilisée en médecine populaire locale, la sanguinaire a été abandonnée en raison des risques qu'elle représente. La consommation accidentelle de sanguinarine, à la suite de l’ingestion d’huiles toxiques renfermant cet alcaloïde (par exemple des huiles provenant de graines, riches en sanguinarine, d’une plante telle que Argemone mexicana L., Papaveraceae), a provoqué des intoxications graves (« dropsies épidémiques »).
En cosmétologie, le chlorure de sanguinarine a été utilisé pour ses propriétés antiseptiques, notamment dans des produits d’hygiène bucco-dentaire comme agent anti-plaque (bains de bouche, dentifrices) ; la prudence s’imposait toutefois, cet emploi de la sanguinarine pouvant être à l’origine de lésions précancéreuses de la muqueuse buccale.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres