Schizontocide

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 13 janvier 2016
Anglais : schizontocide
Espagnol : esquizontocido
Étymologie : grec σχίζω skízô fendre, séparer en fendant et ὄν ón, génitif ὄντος óntos, ce qui est, l’être, participe présent neutre singulier substantif du verbe εἰµί eimí être, latin cæděre frapper, battre, briser, fendre, abattre, tuer, massacrer
adj. Se dit d'un produit utilisé dans le traitement du paludisme, actif soit sur les schizontes intrahépatocytaires en empêchant l'invasion des hématies par les formes localisées au foie, soit sur les schizontes érythrocytaires, ce qui prévient l'apparition de manifestations cliniques liées à la schizogonie. Les schizontocides de cette seconde classe sont les principaux agents de la lutte thérapeutique :
  1. Dérivés quinoléiniques: quinine (sulfate, chlorhydrate, formiate) par voie orale ou parentérale, très active vis-à-vis de toutes les espèces de Plasmodium, à utiliser en urgence dans le neuropaludisme. Dérivés de l'amino-4-quinoléine, d'action rapide, peu coûteux, mais d'utilisation limitée par l'apparition d'une résistance (chloroquine, amodiaquine) ;
  2. Arylaminoalcools de structure apparentée à celle de la quinine, actifs sur les souches de Plasmodium falciparum chloroquinorésistantes, selon un mécanisme multifactoriel (méfloquine, halofantrine) ;
  3. Antifoliques et antifoliniques inhibant la biosynthèse des acides nucléiques par antagonisme compétitif vis-à-vis de l'acide p-aminobenzoïque pour les antifoliques (exemple sulfadoxine, sulfalène, dapsone) et inhibition de la dihydrofolate réductase pour les antifoliniques (exemple pyriméthamine, prognanil). Ces agents sont souvent associés ;
  4. Sesquiterpènes oxydés endoperoxydes du type qinghaosu (ou quingshaoshu) et dérivés (exemple artéméther, artééther, artésunate, artémisinine). Action rapide sur les formes intraérythrocytaires par inhibition de la biosynthèse protéique ;
  5. Analogues structuraux de l'ubiquinone inhibiteurs du métabolisme des pyrimidines agissant sur la dihydroorotate déshydrogénase (hydroxy-3-naphtoquinone-1,4 et fluoro-5 orotate) ;
  6. Naphtoquinones (atovaquone) ;
  7. Inhibiteurs des canaux calciques (pyronaridine, benflumétol).

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres