Scille

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 20 novembre 2015


Pharmacognosie



Synonyme(s) : scille maritime ou scille officinale
Anglais : sea squill ou squill ou sea onion
Espagnol : escila ou cebolla albarrana
Étymologie : grec σκίλλα skílla oignon marin
n. f. Herbacée (Drimia maritima [L.] Stearn, = Urginea maritima [L.] Baker, = Scilla maritima L., Asparagaceae, ex-Liliaceae) des rivages sablonneux du pourtour méditerranéen, vivace par un bulbe volumineux blanc ou rouge, formé d’écailles emboîtées ; espèce collective constituée d’un agrégat d’au moins six espèces présentant une composition et des degrés de ploïdie différents. Présence, dans le bulbe, de fructanes et d’hétérosides cardiotoniques à squelette bufadiénolide dont le principal est le scillarène A qui conduit, par hydrolyse enzymatique, à un hétéroside secondaire, la proscillaridine A, douée de propriétés inotropes positives, chronotropes négatives et diurétiques.

Emploi du bulbe de scille pour l’obtention de la proscillaridine A, également extraite à partir d’une espèce indienne de scille, Drimia indica (Roxb.) Jessop. La proscillaridine a été utilisée en France par voie orale dans le traitement de l’insuffisance cardiaque jusqu’en 1991 ; son utilisation demeure dans quelques pays.
Des rodenticides à base de scille ou de scilliroside, autre hétéroside cardiotonique bufadiénolide de la scille (scille « rouge »), sont à l'origine d'intoxications chez des animaux domestiques, les chiens en particulier ; le scilliroside est un poison convulsivant chez les rongeurs.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres