Sida

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 19 janvier 2016
Anglais : AIDS, acquired immuno deficiency syndrome
Espagnol : SIDA, síndrome de inmunodeficiencia adquirida
Étymologie : acronyme de Syndrome de l'Immunodéficience Acquise
Syndrome d'immunodéficience, forme évoluée de l'infection par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH), défini par la survenue de manifestations infectieuses opportunistes ou tumorales liées à la déplétion profonde de l'immunité cellulaire (lymphocytes T). Transmission du virus par voie sexuelle, materno-fœtale et sanguine, notamment au cours d'injections intraveineuses par du matériel contaminé. La maladie se déroule en trois phases :
  1. La primo-infection avec fièvre, adénopathies, arthralgies, douleurs musculaires, dysphagie, ulcérations buccales ou génitales, survenant entre 1 et 8 semaines après la contamination au cours de laquelle le nombre de virus augmente fortement, puis diminue grâce au système immunitaire ;
  2. La phase asymptomatique au cours de laquelle le sujet est séropositif, mais les lymphocytes sont détruits par le VIH et diminuent progressivement, un syndrome de lymphadénopathie généralisée persistante pouvant s'observer chez des patients sans symptômes fonctionnels ;
  3. La phase symptomatique se manifeste 10 à 15 ans après la contamination par l'apparition de maladies opportunistes notamment la tuberculose, des pneumonies ou des herpès, ou des cancers (exemple syndrome de Kaposi, lymphomes), des maladies parasitaires (cryptosporidiose) ou fongiques.

La mise en œuvre d'une trithérapie ralentit fortement l'évolution de la maladie et restaure les fonctions immunitaires. Les stratégies de référence, (TARTA, traitement antirétroviral très actif, ou HAART, highly active antiretroviral therapy) recommandent l'association de 2 inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase inverse et d'un inhibiteur de protéase, mais d'autres stratégies sont désormais possibles, par exemple l'association de 2 inhibiteurs nucléosidiques et d'un inhibiteur non nucléosidique, ou l'ajout d'un inhibiteur de fusion.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres