Sinécatéchine

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 13 janvier 2016


Pharmacognosie



Anglais : sinecatechin
Espagnol : sinecatequina
Étymologie : terme forgé à partir du latin sinensis, nom de l’espèce Camellia sinensis, et du français catéchine
n. f. Toujours utilisé au pluriel, le terme sinécatéchines désigne un extrait aqueux purifié, concentré et standardisé obtenu à partir des feuilles de thé vert (théier, Camellia sinensis [L.] Kuntze, Theaceae) ; il contient principalement un mélange des catéchines présentes dans les feuilles, la plus abondante étant le gallate d’épigallocatéchol représentant au minimum 55 % de l’ensemble de ces substances polyphénoliques. Propriétés antivirales, antiprolifératives, immunostimulantes, antioxydantes, anti-inflammatoires ; des études non cliniques ont montré que les sinécatéchines agissent en inhibant la croissance des kératinocytes activés et par des effets antioxydants au site d’application ; mode d’action précis imparfaitement connu.

Emploi local, sous forme de pommade, indiquée dans le traitement cutané des verrues génitales et périanales externes (condylomes acuminés) chez les patients immunocompétents, à partir de l’âge de 18 ans ; non évaluée dans le traitement des verrues urétrales, intravaginales, cervicales, rectales ou intra-anales, elle ne doit pas être utilisée dans ces situations.
Une pommade dosée à 15 % de sinécatéchines a été approuvée en 2006 par la FDA aux États-Unis où elle est commercialisée, constituant ainsi sous l’appellation de « 
botanical drug » ou « heterogeneous botanical extract » le premier phytomédicament ayant reçu l’agrément des autorités dans ce pays. Dans les années suivantes, une pommade titrée à seulement 10 % de sinécatéchines a été approuvée dans de nombreux autres pays, notamment européens, dont la France où elle n’est pas actuellement (mai 2015) commercialisée.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres