Souci

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 29 juin 2017


Botanique - Pharmacognosie



Synonyme(s) : souci officinal ou souci des jardins
Anglais : pot marigold ou common marigold ou garden marigold
Espagnol : caléndula ou caléndula oficinal ou maravilla de jardin
Allemand : Ringelblume
Étymologie : latin solsĕquĭum ou solsĕquĭa qui suit le soleil
n. m. Petite herbacée vivace indigène (Calendula officinalis L., Asteraceae ex-Composées), commune dans les régions méditerranéennes et cultivée (variétés dites « à fleurs doubles ») sous les climats tempérés ensoleillés pour l’herboristerie et comme ornementale. Les tiges sont robustes, les feuilles sessiles ; les fleurs groupées en gros capitules sont de couleur jaune orangé chatoyante et possèdent une odeur caractéristique. Présence dans le capitule de caroténoïdes responsables de la couleur jaune orangé (lycopène…), de composés polyphénoliques (acides-phénols, flavonoïdes), de substances triterpéniques (saponosides et alcools triterpéniques, notamment faradiol sous forme libre et estérifiée) ainsi que d’une faible quantité d’huile essentielle. Propriétés anti-inflammatoires et anti-œdémateuses (dues principalement aux esters du faradiol), cicatrisantes, antioxydantes (caroténoïdes et polyphénols), modestement antibactériennes.

Inscrit à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2011,1297 corrigé 9.2).

Emploi traditionnel des fleurs épanouies et détachées du réceptacle, par voie locale, en cas d’inflammation mineure de la peau (érythème solaire) et pour aider à la cicatrisation de petites blessures ; également pour le traitement symptomatique d’inflammations mineures de la muqueuse buccale et de la gorge.
En cosmétologie, l’extrait de
Calendula officinalis est surtout utilisé dans les produits cosmétiques comme adoucissant, hydratant, voire comme adjuvant de cicatrisation.
Une espèce voisine, le souci des champs ou souci sauvage,
C. arvensis M. Bieb. (anglais field marigold, espagnol caléndula de los campos ou maravilla silvestre) est parfois utilisée en médecine populaire, dans les mêmes indications.
L’étymologie (« qui suit le soleil ») a peut-être pour origine le fait que les fleurs de souci s’ouvrent le matin avec le soleil et se referment le soir.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres