Spectre

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 14 janvier 2016
Anglais : spectrum
Espagnol : espectro
Étymologie : latin spectrum, au pluriel spectra, spectres ou simulacres émis par des objets
n. m. 1- Résultat brut d’une expérience de spectroscopie ; 2- Ensemble ou répartition de propriétés.



Bactériologie



Spectre antibactérien

Anglais : antibacterial spectrum
Espagnol : espectro antibacteriano
Ensemble des bactéries sur lesquelles un antibiotique est actif. Permet de prévoir le potentiel d'activité d'un antibiotique, ainsi que ses limites, et de répartir les espèces bactériennes, selon leur comportement probable vis-à-vis de l'antibiotique, en intégrant la résistance naturelle et la résistance acquise qui peut varier dans le temps ou selon les lieux.

Spectre d'activité

Synonyme(s) : profil d'activité
Anglais : spectrum of activity
Espagnol : espectro de actividad
Domaines dans lesquels une substance exerce son effet, est active.


Chimie analytique - Physicochimie



Au sens large, domaine de fréquences (ou de longueurs d'ondes) du rayonnement d'une espèce chimique. Par extension enregistrement d'une grandeur exprimant l'absorption ou l'émission des radiations de ce rayonnement en fonction de leur longueur d'onde ou fréquence. Lorsque des longueurs d'onde des éléments d'un spectre forment une suite ininterrompue, ce spectre est dit continu. Un spectre peut aussi résulter de la collection de particules chargées tel un spectre de masse.

Spectre acoustique

Anglais : acoustic spectrum
Espagnol : espectro acústico
Ensemble, ordonné en fonction de la fréquence, des amplitudes ou des phases relatives aux composantes sinusoïdales, d'une vibration acoustique.


Spectre de masse

Anglais : mass spectrum
Espagnol : espectro de masas
Enregistrement de l'abondance (en nombre de coups) ou de l'abondance relative (en %) des ions dont le rapport masse sur charge (m/z) est porté en abscisses. Selon les conditions opératoires et les spectromètres, les fragmentations sont différentes. Certains ions se décomposent pour donner des ions secondaires (ions fragments ou ions fils) mais l'ion parent ou ion moléculaire peut subsister et se trouve au rapport m/z le plus élevé. Dans d'autres cas, lors des ionisations de moindre énergie comme l'ionisation chimique, l'ion issu par ionisation de la molécule de l'analyte ne se fragmente pas. Il est alors dit ion moléculaire ou quasi-moléculaire ; quand il s'agit de composés d'addition (tel l'ion [M+H]+) ou par arrachement de protons (ion [M-H]-), on obtient ainsi aisément sa masse molaire. Quoiqu'il en soit, le spectre de masse d'un même composé est toujours le même dans des conditions opératoires identiques. L'analyse qualitative est réalisée par repérage des fragments.
Concernant les aspects quantitatifs, chacun des signaux électriques repérant un fragment apparaît sous forme d'un pic dont l'intensité est proportionnelle à son abondance. Les mesures quantitatives sont réalisées par la méthode de l'étalon externe ou de l'étalon interne. La spectrométrie de masse possède une limite de détection très faible. Il est tout à fait possible de détecter des quantités de l'ordre de 10-15 moles.


Spectre optique

Anglais : optical spectrum
Espagnol : espectro óptico
Terme générique quelque peu ambigu qualifiant le plus souvent un spectre obtenu à l'aide d'une méthode spectrochimique impliquant des radiations UV-visible et IR. Les spectres d'émission, d'absorption et de fluorescence atomiques sont aussi des spectres optiques.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres