Stenotrophomonas maltophilia

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 02 mars 2017
Bactérie initialement classée dans le genre Pseudomonas, réaffectée à la classe Gammaproteobacteria, d'abord dans le genre Xanthomonas, puis déplacée, avec sept autres espèces, à Stenotrophomonas sur la base taxonomique utilisant l’ARN 16S et l’étude du gène codant pour la sous-unité B de l'ARN polymerase (rpoB). Le sous-typage génomique chez les isolats de S. maltophilia montre une remarquable diversité suggérant que S. maltophilia peut représenter un "complexe" d'espèces.
Il s'agit d'une bactérie aérobie stricte, Gram négative, oxydase négative, ce qui la distingue de la plupart des autres membres du genre. Agent pathogène surtout chez les patients immunodéprimés et les patients hospitalisés en soins intensifs, on la considère comme une bactérie opportuniste responsable d'infections nosocomiales (méningites, endocardites, pneumopathies, en particulier, des sujets atteints de la mucoviscidose), difficiles à traiter car multirésistantes aux antibiotiques.

La bactérie est résistante naturelle à la plupart des bêta-lactamines, sauf le moxolactame, par production d’une métallo-bêta-lactamase (L1) de classe B et d’une bêta-lactamase à sérine active (L2) de classe A hydrolysant les pénicillines et les céphalosporines, en particulier le céfotaxime. La bêta-lactamase L2 est inductible et elle est inhibée par l’acide clavulanique, ce qui explique la sensibilité de S. maltophilia à l’association ticarcilline-acide clavulanique. Les isolats de S. maltophilia sont intrinsèquement résistants à l'imipénème

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres