Strongyloïdose

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 13 janvier 2016
Synonyme(s) : anguillulose
Anglais : strongyloidiasis
Espagnol : estrongiloidiasis
Étymologie : grec στρογγύλος strongúlos rond, arrondi et –είδῆς –eidễs suffixe –oïde marquant la parenté, la ressemblance, suffixe – ose état pathologique
n. f. Nématodose intestinale des régions tropicales et subtropicales due à Strongyloides stercoralis (anguillule). Après pénétration transcutanée active, les larves infectantes présentes dans l'eau donnent des femelles parthénogénétiques qui vivent profondément fixées dans le duodénum de l'Homme. Non hématophages ces femelles ne provoquent pas d'anémie. La chronicité prolongée est due à un cycle interne où, à partir des œufs qui éclosent sur place, des larves rhabditoïdes se transforment en larves strongyloïdes qui entretiennent une auto-infection. Symptômes pulmonaires (toux et crises asthmatiformes), douleurs abdominales, diarrhées profuses, possibilité de migration larvaire sous-cutanée au niveau des fesses et alentour (larva currens).

Diagnostic : hyperéosinophilie, présence de larves rhabditoïdes dans les selles et les coprocultures. Traitement : ivermectine. La corticothérapie est contre-indiquée par risque de dissémination polyviscérale (strongyloïdose maligne) à partir des larves strongyloïdes passant directement de l'intestin dans la circulation. Cf anguillule.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres