Trastuzumab

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 24 octobre 2019
Anglais : trastuzumab
Espagnol : trastuzumab
Allemand : Trastuzumab
n. m. (DCI). Anticorps monoclonal humanisé recombinant de classe IgG1, dirigé contre le récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain HER2 (human epidermal growth factor receptor-2). Comme les 3 autres récepteurs (HER1, HER3 et HER4), HER2 possède une activité tyrosine kinase et joue un rôle essentiel dans la régulation de la croissance, de la survie et des phénomènes de différenciation et migration cellulaire. Suite, le plus souvent, à une amplification du gène, la protéine HER2, appelée aussi ErbB2, est surexprimée à la surface de certaines cellules tumorales (20 à 30 % des cancers primitifs du sein, cancer gastrique,...) Le trastuzumab, puissant médiateur de la cytotoxicité cellulaire anticorps-dépendante (ADCC, antibody dependent cell mediated cytotoxicity), inhibe préférentiellement la prolifération de ces cellules tumorales surexprimant HER2.

Inscrit sur la liste des Médicaments essentiels de l'OMS.

Indiqué dans le cancer du sein précoce ou métastatique HER2 positif, en association avec un taxane (paclitaxel ou docétaxel) ou un inhibiteur de l'aromatase, puis en monothérapie d'entretien. Le trastuzumab est également indiqué dans le traitement du cancer de l'estomac métastatique, en association avec le cisplatine et le 5-FU (ou capécitabine).
Outre des réactions d'hypersensibilité immédiate, les principaux effets indésirables du trastuzumab sont des troubles cardiaques (dysfonctionnement ventriculaire gauche et insuffisance cardiaque congestive) qui ont été observés en particulier lors de l'association avec des anthracyclines, ainsi que des troubles pulmonaires.



Ado-trastuzumab emtansine

Le trastuzumab est également utilisé, couplé à un composé cytotoxique, l’emtansine, un inhibiteur de l'assemblage des tubulines en microtubules.

Cet immunoconjugué, trastuzumab-emtansine, appelé aussi T-DM1, (dérivé de la maytansine), est indiqué en monothérapie, dans le traitement de patientes adultes atteintes d’un cancer du sein HER2 positif, métastatique ou localement avancé non résécable, ayant reçu au préalable du trastuzumab et un taxane, séparément ou en association.
Cf emtansine.



Trastuzumab déruxtécan
Exatécan.

Immunoconjugué résultant du couplage du trastuzumab et d'un analogue de synthèse de la camptothécine, l’exatécan, un inhibiteur puissant des topoisomérases I. Le couplage se fait à l'aide d'un bras espaceur (tétrapeptide Gly-Phe-Leu-Gly) à raison, en moyenne, de 7 à 8 molécules d'exatécan par molécule d’anticorps, liées à des cystéines.

Le trastuzumab déruxtécan a obtenu de la FDA (États-Unis) le statut d’évaluation prioritaire pour le traitement du cancer du sein métastatique HER2 positif.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres