Treponema

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 23 février 2015
Étymologie : grec τρέπω trépô tourner, diriger, faire tourner, faire évoluer dans un autre sens, détourner et νῆµα nễma fil d'une trame, d'araignée, du verbe νέω nễo filer
Genre bactérien de l'ordre des Spirochaetales, de la famille des Spirochaetaceae. Micro-organismes (tréponèmes) spiralés de 6 à 15 µm de long et de 0,1 à 0,2 µm de large, aux extrémités effilées, animés de mouvements caractéristiques de rotation autour de leur axe longitudinal, glissement d'avant en arrière et infléchissement de tout le corps.
On distingue deux groupes de tréponèmes : les tréponèmes non cultivables, pathogènes pour l'Homme et responsables des tréponématoses humaines, et les tréponèmes cultivables sur milieu artificiel, non pathogènes, retrouvés au niveau de la flore normale des cavités orale et génitale et de l'intestin de l'Homme et des animaux.
Deux espèces sont pathogènes pour l'Homme : T. pallidum et T. carateum. T. pallidum est représenté par 3 sous-espèces : T. pallidum subsp. pallidum, responsable de la syphilis vénérienne, T. pallidum subsp. pertenue responsable du Pian entraînant une atteinte cutanéo-muqueuse en zone intertropicale à transmission non vénérienne et T. pallidum subsp. endemicum agent de la syphilis endémique non vénérienne ou béjel, en Afrique subtropicale et au Moyen-Orient. T. carateum est quant à lui responsable du Caraté ou Pinta, en Amérique Centrale et Amérique du Sud, pathologie cutanée à transmission directe non vénérienne. Cf syphilis.

Différentes techniques de coloration ont été utilisées pour mettre en évidence les tréponèmes, aujourd'hui remplacées par des réactions d'immunofluorescence.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres