Usnique (acide)

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 02 mars 2017


Cosmétologie - Pharmacognosie



Groupe 4-Usnique (acide).png

Anglais : usnic acid
Espagnol : ácido úsnico
Étymologie : français acide, latin Usnea nom d’un genre de lichens à partir duquel il a été isolé, suffixe –ique
n. m. Substance de structure dibenzofuranique dont les deux énantiomères, les acides (+) et (-)-usniques, sont connus à l’état naturel, chaque énantiomère existant sous deux formes tautomères dont l'une est privilégiée. L’acide usnique est caractéristique des lichens (dans lesquels il est présent à des teneurs parfois élevées) appartenant à différents genres, parmi lesquels Alectoria, Cetraria, Evernia, Usnea (famille des Parmeliaceae), Cladonia (Cladoniaceae), Lecanora (Lecanoraceae), Ramalina (Ramalinaceae)… Propriétés antibactériennes s’exerçant vis-à-vis de bactéries à Gram positif et de mycobactéries, également antivirales, antifongiques et antimitotiques ; filtre solaire (anti UV) efficace.

L’acide usnique a été utilisé en thérapeutique anti-infectieuse (préconisé autrefois contre la tuberculose) ; voie parentérale non praticable en raison d’une forte toxicité (hépatotoxicité) ; en usage externe dans des pommades antiseptiques destinées au traitement de furoncles, plaies et brûlures infectées, abcès… Irritant et allergisant, il peut être à l’origine de dermites de contact (réactions eczémateuses sur la peau d’ouvriers forestiers, bûcherons, récolteurs professionnels de lichens…).
En cosmétologie, les deux énantiomères de l’acide usnique sont utilisés pour leurs propriétés antimicrobiennes puissantes, à la fois comme conservateurs et comme substances actives dans certains produits cosmétiques (dentifrices, bains de bouche, déodorants).


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres