Vandétanib

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 19 janvier 2016
n. m. (DCI). Puissant inhibiteur de l’activité tyrosine kinase du facteur de croissance endothélial vasculaire VEGFR 2 (Cf lapatinib), du récepteur du facteur de croissance épidermique (EGFR ou HER1) et du récepteur RET (rearranged during transfection). Il inhibe également VEGFR 3 et VEGFR 1. Par ces interactions, le vandétanib inhibe la migration, la prolifération et la survie des cellules endothéliales, ainsi que la formation de nouveaux vaisseaux sanguins.

Le vandétanib est indiqué dans le traitement du cancer médullaire de la thyroïde agressif et symptomatique, chez les patients avec maladie localement avancée non opérable ou métastatique, chez les patients pour lesquels la mutation réarrangée, au cours d’une transfection (RET), n’est pas connue ou négative. L’éventualité d’un bénéfice plus faible doit être prise en considération avant la prescription du traitement. Les effets indésirables sont : des infections, une diminution de l’appétit, de l’insomnie, de la dépression, des céphalées, des paresthésies, des troubles de la vision, un allongement de l’intervalle QTc à l’électrocardiogramme, de l’hypertension, des douleurs abdominales, des toxicités cutanées et des phanères. Il ne faut pas oublier les interactions médicamenteuses se rapportant aux inhibiteurs et inducteurs du cytochrome CYP 3A4.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres