Vinblastine

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 02 mars 2017


Cancérologie - Pharmacognosie



Vinblastine

Synonyme(s) : vincaleucoblastine ; VLB (abréviation)
Anglais : vinblastine
Espagnol : vinblastina
n. f. (DCI). Alcaloïde indolomonoterpénique binaire de la pervenche tropicale ou pervenche de Madagascar (Catharanthus roseus G. Don, Apocynaceae). Obtenue industriellement par extraction des parties aériennes de la plante, où elle est présente en très faible quantité. Chef de file historique de la classe des « vinca alcaloïdes » doués de propriétés anticancéreuses, la vinblastine se lie à la tubuline β et inhibe l'assemblage des dimères tubuline α – tubuline β en microtubules, perturbant la dynamique d'assemblage/désassemblage et provoquant l'arrêt de la division cellulaire en phase de mitose (en métaphase). Elle interfère également avec le métabolisme des aminoacides, de l'AMP cyclique et du glutathion, la biosynthèse des acides nucléiques et des lipides.

Inscrite sur la liste des Médicaments essentiels de l'OMS et à la Pharmacopée Européenne, monographie 01/2008, 0748 (sulfate de).

Utilisée sous forme de sulfate, en perfusion IV, dans le traitement de la maladie de Hodgkin et de lymphomes non hodgkiniens, des cancers du testicule, de l'ovaire, du sein, du rein, de la vessie, du sarcome de Kaposi, des choriocarcinomes et dans certains cas d'histiocytose ; toxicité générale de cette classe d'anticancéreux : neutropénie (facteur limitant de la dose administrable), troubles neurologiques, effets gastro-intestinaux indésirables, dont la constipation accompagnée de douleurs abdominales, pouvant évoluer vers un iléus paralytique. Des neuropathies périphériques peuvent apparaître après administration prolongée.
Cf vinca alcaloïde.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres