A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Vincamine

De acadpharm
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dernière modification de cette page le 27 décembre 2017


Pharmacognosie - Pharmacologie



Vincamine.

Anglais : vincamine
Espagnol : vincamina
n. f. (DCI). Alcaloïde indolomonoterpénique à squelette éburnane isolé de la feuille de la pervenche officinale, synonyme petite pervenche (Vinca minor L., Apocynaceae), mais préparé industriellement par hémisynthèse biomimétique, à partir de la tabersonine , et par synthèse ; réputé vasodilatateur et oxygénateur cérébral sur la base d'observations chez l'animal, effets non démontrés par des essais cliniques contrôlés en thérapeutique humaine.

Emploi par voie orale, seule ou en association avec le rutoside, en traitement d'appoint, à visée symptomatique, du déficit pathologique cognitif et neurosensoriel chronique du sujet âgé (à l'exception de la maladie d'Alzheimer et des autres démences) ; cette pathologie est parfois étiquetée « DIPSA » pour Déficit Intellectuel Pathologique du Sujet Âgé, concept flou recouvrant des situations cliniques diverses.
Depuis septembre 2016, il n'existe plus en France aucun médicament commercialisé renfermant de la vincamine, seule ou en association.