Zirconium

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 28 juin 2018
Anglais : zirconium
Espagnol : circonio, zirconio,
Allemand : Zirkonium
Étymologie : allemand Zircon, pourrait venir de l'arabe zarkûn ou zarkoen, ou du persan zargûn couleur de l’or, suffixe –ium utilisé pour créer des noms de matériaux.
n. m. [math]{}^{91.22}_{40}\mathrm{Zr}[/math], Élément de transition, de la 4[math]\mathrm{^{e}}[/math] colonne de la classification périodique (5[math]\mathrm{^{e}}[/math] période), de configuration électronique [math]\mathrm{[Kr] 4d^{2} 5s^{2}}[/math]. Accompagne souvent les terres rares dans leurs minerais et conduit généralement à des dérivés au sein desquels son degré d'oxydation est + IV (exemple ZrSiO4, zircon, minerai le plus important et ZrO2, dioxyde de zirconium, appelé couramment zircone, solide blanc naturel, très réfractaire, utilisé dans la fabrication de creusets et la réalisation de prothèses).

Le zirconium entre dans la fabrication d'implants, en odontologie et orthopédie, en raison de sa bonne tolérance par l'organisme humain.
Il est utilisé, en cosmétologie, comme antitranspirant, au sein de complexes avec l'aluminium, par exemple le complexe zirconium - aluminium – glycine (ZAG) où la glycine sert de tampon. Le ZAG formerait, avec les protéines présentes dans le canal sudoripare, des précipités insolubles, empêchant l'évacuation de la sueur, qui sont ensuite éliminés lors du processus naturel de renouvellement de la peau.
Le ZAG ne peut être utilisé en dehors des restrictions et conditions fixées à l'annexe III du Règlement cosmétique européen.

Historique : Le zircon ou silicate de zirconium, [math]\mathrm{ZrSiO_{4}}[/math], a été découvert à Berlin, en 1789, par M. H. Klaproth, chimiste allemand, 1743 – 1817, et le métal isolé, à Stockholm, en 1824, par J. J. Berzelius, savant suédois, 1779 – 1848.


Zirconium sodique (cyclosilicate de)

Poudre inorganique, de formule (2Na·H2O·3H4SiO4·H4ZrO6)n, non polymère, non absorbée, avec une structure microporeuse uniforme captant préférentiellement le potassium en échange de cations hydrogène et sodium. In vitro, le cyclosilicate de zirconium sodique est hautement sélectif pour les ions potassium, y compris en présence d’autres cations tels que le calcium et le magnésium.

Est indiqué dans le traitement de l’hyperkaliémie chez l’adulte. Administré sous forme de suspension buvable, il capte le potassium libre du tractus gastro-intestinal et augmente son élimination fécale.
Cf patiromer.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres