A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Œnanthe

De acadpharm
Révision datée du 14 janvier 2016 à 20:54 par Automate-maintenance (discussion | contributions) (Mise à jour date de révision)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dernière modification de cette page le 06 mars 2015


Pharmacognosie - Toxicologie



Étymologie : grec οἶνος oînos vin et ἄνθος ánthos fleur, pousse, en référence à l’odeur de vin des fleurs de certaines espèces
Nom générique de plantes herbacées de la famille des Apiaceae.

Œnanthe safranée

Synonyme(s) : navet du diable (nom vernaculaire)
Anglais : hemlock water dropwort
Espagnol : nabo del diablo
Étymologie : français safran par allusion à la couleur jaune orangé du suc exsudant de la racine sectionnée
Grande herbacée vivace ( Oenanthe crocata L., Apiaceae ex-Ombellifères) présente dans les lieux humides (ouest de la France, Grande-Bretagne). Toxicité élevée de tous les organes, en particulier la racine tubérisée riche en substances polyènyniques (œnanthotoxine…) responsables d'intoxications rares, mais graves, potentiellement mortelles, résultant de confusions avec des racines de plantes sauvages comestibles (céleri, carotte, navet…) ; symptomatologie semblable à celle observée avec la ciguë aquatique. Également responsable d'intoxications mortelles chez les herbivores, parfois dues à des actes criminels.

Une espèce voisine, l’œnanthe aquatique (Oenanthe aquatica [L.] Poir.) ou phellandrie aquatique ou fenouil aquatique (nom vernaculaire) anglais fine-leaved waterdropwort, espagnol felandrio acuático, commune dans les zones humides de l’Eurasie, contient également des substances polyèniniques toxiques.