Albuvirtide

    Dernière modification de cette page le 28 décembre 2018
    Albuvirtide.

    n. m. (DCI). Polypeptide de synthèse de 36 acides aminés, modifié par une molécule d’acide 3-maléimimidopropionique. Ce composé antiviral, de la classe des inhibiteurs de fusion (Cf enfuvirtide) est dérivé d'une séquence issue de la région NH2-terminale de la glycoprotéine gp41 du virus de l’immunodéficience humaine (VIH-1) ; il se lie spécifiquement à cette glycoprotéine de l'enveloppe virale et bloque le réarrangement structural (formation d’un faisceau de 6 hélices) nécessaire à la fusion des membranes virales et cellulaires ; il empêche ainsi le virus de pénétrer dans les cellules cibles.

    Indiqué, en injection hebdomadaire, en association avec d’autres antirétroviraux, dans le traitement des patients infectés par le VIH-1 en échec d’un traitement antirétroviral antérieur ou d’intolérance au traitement. Premier médicament injectable anti-VIH à action prolongée.

    A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres
    Dernière modification le 28 décembre 2018, à 21:01