Allogreffe

    Dernière modification de cette page le 02 mars 2017
    Anglais : allogeneic transplantation
    Espagnol : aloinjerto
    Étymologie : grec ἄλλος állos autre et γραφίς graphís stylet pour écrire ou latin grăphĭum stylet, poinçon [pour écrire sur la cire]
    n. f. Greffe de cellules, de tissus ou transplantation d'un organe, à partir d’un donneur génétiquement différent mais de la même espèce animale.

    L’allogreffe induit une réponse immunitaire dirigée contre les antigènes spécifiques du donneur. Cette réaction immunitaire se manifeste sous la forme d’un rejet de l’organe ou des cellules greffées. A noter que, grâce au progrès de la génétique, il est maintenant envisageable d'effectuer la greffe sur l'être humain de greffons venant d’autres espèces. Cf xénogreffe.

    A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres
    Dernière modification le 5 avril 2017, à 14:01