Alpha-sympathomimétique

    Dernière modification de cette page le 19 avril 2017
    Anglais : alpha sympathomimetic
    Espagnol : alfa-simpaticomimético
    Étymologie : grec α alpha συμπάθεια sumpátheia participation à la souffrance d’autrui et μιμητής mimêtếs imitateur – du verbe μιμέομαι miméomai imiter suffixe –ique
    adj. et n. m. Qualifie ou désigne une substance qui active les récepteurs alpha-adrénergiques soit directement (agoniste alpha-adrénergique) soit indirectement par libération du médiateur (noradrénaline).

    Parmi les dérivés à action directe, figurent les α1-sympathomimétiques qui activent les récepteurs α1 essentiellement postsynaptiques et les α2-sympathomimétiques qui excitent les récepteurs α2 surtout présynaptiques et entraînent, au contraire, une inhibition du système nerveux sympathique. On utilise les α1-sympathomimétiques comme hypertenseurs (adrénaline, noradrénaline, synéphrine, néosynéphrine et dérivés), comme vasoconstricteurs (notamment dans le traitement des états de chocs) et décongestionnants des voies aériennes nasales (naphazoline). Au contraire, les substances α2-sympathomimétiques (agonistes α2-mimétiques : agonistes α2) sont des antihypertenseurs (clonidine, guanfacine).

    A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres
    Dernière modification le 19 avril 2017, à 20:05