Anion

    Dernière modification de cette page le 21 avril 2017
    Anglais : anion
    Espagnol : anión
    Étymologie : grec ἀνα– ana– (préfixe), de bas en haut, en arrière, faire le contraire et ἰόν ión participe présent neutre de ἰέναι iénai aller
    n. m. Espèce chimique chargée négativement. L’électron n’est pas considéré comme un anion. Dans une cuve à électrolyse, un anion se déplace vers l'électrode de potentiel positif soit l’anode. Cf ion.


    Anion hydroxyde (HO-)

    Anglais : ang hydroxide anion
    Espagnol : hidróxido
    Ion résultant, entre autres voies, de la perte d’un proton par une molécule d’eau. Résulte aussi de l’ionisation d’hydroxydes métalliques M(OH)n (Mn+ étant l’ion métallique) ou d’hydroxydes d’ammoniums quaternaires du type [NR1R2R3R4+]OH+ . Selon Arrhenius HO- est le support de la basicité dans l’eau.

    Cf acide. L'appellation « anion hydroxyle» est incorrecte. Cf hydroxyde.


    Anion hydrure (H-)

    Anglais : hydride ion
    Espagnol : hidruro
    Selon la théorie de Brönsted Cf acide, base conjuguée de l’atome d’hydrogène. Base et agent réducteur très forts utilisés par les chimistes organiciens. Est alors généré par dissolution d’un hydrure métallique Cf hydrure.


    Anion superoxyde (•O2-)

    Anglais : superoxide anion
    Espagnol : anión superóxido
    Radical résultant de la capture d’un électron par le dioxygène O2.

    Incriminé dans de nombreux processus physiologiques et pathologiques très importants tels que le vieillissement, l’athérosclérose, la cancérisation. Oxydant et réducteur puissant ; en présence de deux protons, subit une dismutation (fortement accélérée par la superoxyde dismutase) en dioxygène et en peroxyde d’hydrogène, lui-même générateur de radical hydroxyde (HO•) par la réaction de Fenton.

    A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres
    Dernière modification le 21 avril 2017, à 20:04