A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Modifier Publication : Antihistaminique

Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vous ne pouvez pas modifier cette page, pour la raison suivante :

Les ajouts et mises à jour de la base de données sont actuellement bloqués, probablement pour permettre la maintenance de la base, après quoi, tout rentrera dans l’ordre.

L’administrateur système ayant verrouillé la base de données a fourni l’explication suivante :
Ce wiki est en cours de maintenance.


Antihistaminique dans l'espace Rédaction
Anglais : antihistamine
Espagnol : antihistamínico
Étymologie : grec ἀντί antí au lieu de, en comparaison de, contre, opposé à, ἱστός histós objet dressé, mât de navire, métier de tisserand, d’où tissu et ἀμμωνιακόν ammôniakón gomme, sel ammoniaque, suffixe -ique
adj. et n. m. Qualifie ou désigne une substance qui s'oppose à l'action de l'histamine sur ses récepteurs spécifiques H1, H2, H3 et H4.

Les antihistaminiques H1 sont utilisés pour inhiber les réactions liées à l'hyperréactivité dans les rhinites allergiques, au rhume des foins, prurits et eczéma. Ils appartiennent à de nombreuses familles chimiques (phéniramines, phénothiazines, triptylines et composés apparentés aux triptylines, cyclizines…).
Les antihistaminiques H2 sont de puissants inhibiteurs de la sécrétion gastrique, utilisés dans la maladie ulcéreuse (ulcères gastroduodénaux) et secondairement contre le reflux gastro-œsophagien et le pyrosis. Ce sont des composés à noyau hétérocyclique aromatique (imidazole dans la cimétidine), mais aussi furane (ranitidine), thiazole (famotidine, nizatidine).
Le récepteur H3 est un autorécepteur présynaptique régulant la libération de nombreux neurotransmetteurs qui est exprimé dans de très nombreux tissus. Des antihistaminiques H3 (antagonistes et agonistes inverses) sont en développement dans de nombreuses indications (migraine, asthme, obésité, douleurs, insomnie, narcolepsie et troubles cognitifs des démences séniles).
Les récepteurs H4 sont exprimés essentiellement sur les cellules immuno-inflammatoires.



Titre, classement et liens internes

Utilisez ce champ pour modifier l'affichage du titre, par exemple pour afficher des caractères non ASCII. Affichage titre : Le titre est affiché en gras par défaut. Décochez cette case pour outrepasser ce paramètre. G Cochez cette case pour afficher le titre en italique. I
Utilisez ce champ pour modifier le classement par défaut. Par exemple pour classer Syndrome d'Aarksog sous A plutôt que sous S. Dans le cas de mots comportant des caractères accentués, vérifier que ce champ contient le mot écrit sans accents. Clé de classement :
Utilisez ce champ pour insérer en sous-titre un complément à l'entrée, par exemple un nom vernaculaire ou une formule chimique. Sous-titre :
Cochez cette case si vous estimez que cette entrée doit être liée dans les corps des autres définitions du dictionnaire. Cible de liens internes et variantes : Cette case est réservée aux directeurs de publication. Elle est requise pour activer la mise en place des liens vers cette entrée
Écrivez ici la liste des variantes de la cible que vous souhaitez lier à cette entrée, séparées par des points-virgule. Inutile de répéter l'entrée elle-même. Par exemple, dans l'entrée "Cheval", mettez "chevaux;chevalin,équidé" pour que les mots "chevaux, chevalin, chevaline, chevalins, chevalines, équidé; équidée; équidés; équidées" soient liés à l'entrée "Cheval", en plus du mot "cheval" lui même.

Sous-définition de groupe
Sélectionnez dans la liste le groupe dont vous voulez publier la sous-définition. Groupe :

Annuler