Arnica

    Dernière modification de cette page le 15 janvier 2016


    Pharmacognosie



    Synonyme(s) : arnica des montagnes
    Anglais : arnica
    Espagnol : árnica
    Étymologie : latin dérivé du grec ptarmica plante dont la fleur fait éternuer
    n. m. Herbacée vivace (Arnica montana L., Asteraceae ex-Composées) des régions montagneuses tempérées. Le capitule d'un jaune intense contient des caroténoïdes, des flavonoïdes, des lactones sesquiterpéniques (hélénaline…) probablement responsables des propriétés anti-inflammatoires et anti-ecchymotiques.

    Inscrit à la Pharmacopée Européenne, monographies 01/2012, 1391 (fleur d') et 01/2008, 1809 [(teinture d').

    Emploi traditionnel, uniquement en usage local, de préparations (teinture) contre les ecchymoses, foulures et entorses (ne pas appliquer sur plaie et en cas de rupture des téguments). Large emploi en homéopathie. En raison de la rareté de cette plante (espèce protégée), une espèce voisine, A. chamissonis Less., est également utilisée.

    A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres
    Dernière modification le 4 mai 2017, à 11:35