Cyprotérone (acétate de)

    Dernière modification de cette page le 17 septembre 2019
    Cyprotérone (acétate de).

    Anglais : cyproterone acetate
    Espagnol : ciproterona acetato
    n. f. (DCI). Dérivé progestatif antiandrogène qui s’oppose à l’action périphérique des androgènes par inhibition compétitive de leur liaison au récepteur cytosolique de la testostérone et par inhibition de la sécrétion de la gonadolibérine (GnRH), donc secondairement celles des gonadostimulines puis de la testostérone.

    Inscrite à la Pharmacopée Européenne (monographie 04/2012, 1094).

    L'acétate de cyprotérone est indiqué, en dehors de la réduction des pulsions sexuelles, dans le traitement palliatif du cancer de la prostate. Ses effets indésirables incluent l’azoospermie, la gynécomastie, l’impuissance, des dyspnées, des hépatopathies (ictère, insuffisance hépatique), des céphalées et migraines.
    Il est également indiqué dans le traitement des pilosités anormales notamment chez la femme.
    En 2019, l’ANSM a demandé aux prescripteurs et aux pharmaciens, d’informer les patients du risque de symptômes neurologiques et de méningiomes lié à la prise de ce médicament.


    A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres
    Dernière modification le 17 septembre 2019, à 19:02