A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Glycosaminoglycane : Différence entre versions

De acadpharm
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
[version non vérifiée][version non vérifiée]
m (1 version)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
{{Titre et classement
 
{{Titre et classement
 +
|VM_Titre_gras=Oui
 +
|VM_Titre_italique=Non
 
|VM_Clé_de_classement=glycosaminoglycane (gac)
 
|VM_Clé_de_classement=glycosaminoglycane (gac)
|VM_Titre_italique=Non
 
 
|VM_Extension_titre_italique=Non
 
|VM_Extension_titre_italique=Non
 
}}
 
}}
 
{{Définition
 
{{Définition
|VM_Groupe=Groupe_11
+
|VM_Groupe=Groupe 11
 
}}
 
}}
 
{{Références}}
 
{{Références}}

Version du 24 août 2014 à 12:32

Synonyme(s) : mucopolysaccharide
Anglais : glycosaminoglycan
Espagnol : glucosaminoglucano
Étymologie : grec γλυκύς glukús doux (saveur), sucré et ἀμμωνιακόν ammôniakón gomme, sel ammoniaque, suffixe -ane
n. m. Terme générique désignant des polyosides acides constitués de chaînes linéaires alternant régulièrement une N-acétyl hexosamine (glucosamine ou galactosamine) et un acide hexuronique (acide glucuronique, acide iduronique). Leur caractère acide est renforcé par l'estérification des restes N-acétyl hexosamine par l'acide sulfurique. Selon leur fonction biologique, on distingue les glycosaminoglycanes de structure présents dans le tissu conjonctif (acide hyaluronique, chondroïtine sulfate, kératane sulfate, dermatane sulfate) et les glycosaminoglycanes de sécrétion dont le principal est l'héparine.

Des glycosaminoglycanes, surtout des chondroïtines sulfates, sont utilisés comme hydratants en cosmétologie, pour leur capacité de rétention d'eau supérieure à celle de l'urée, du sorbitol et de l'acide hyaluronique.