Olivier

    Dernière modification de cette page le 16 décembre 2017


    Botanique - Pharmacognosie



    Anglais : olive tree
    Espagnol : olivo
    Allemand : Olivenbaum
    Étymologie : latin ŏlīva olivier, olive, suffixe -ier
    n. m. Arbre (Olea europaea L., Oleaceae) à feuillage persistant, à feuilles entières, opposées, lancéolées, bien adaptées à la sécheresse et à fleurs blanches ; largement cultivé dans le bassin méditerranéen pour sa feuille et surtout pour son fruit (drupe), l’olive, et l’huile qui en est issue. Feuille renfermant des séco-iridoïdes (oleuropéoside…), des dérivés du phényléthanol (tyrosol, hydroxytyrosol), des triterpènes, des acides-phénols et des flavonoïdes ; propriétés antioxydantes, hypotensives, diurétiques, hypoglycémiantes. Huile (vierge ou raffinée ; plusieurs types selon l’origine) constituée principalement de triglycérides d’acides gras insaturés (oléique très majoritaire, linoléique…) ; dans l’insaponifiable, présence de stérols, de tocophérols, de tyrosol et d’hydroxytyrosol (surtout dans l’huile vierge) ; activité antioxydante, inhibitrice de l’agrégation plaquettaire ; effets protecteurs contre les maladies cardiovasculaires.

    Inscrit à la Pharmacopée Européenne, monographies 01/2009, 1878 corrigé 9.2 (feuille d’) et 04/2009, 2313 (extrait sec de feuille d') ainsi que l’huile d’olive, monographies 01/2018, 1456 (raffinée) et 0518 (vierge).

    Feuille traditionnellement utilisée pour faciliter l’élimination rénale d’eau ; également en cas d’hypertension bénigne et, en médecine populaire, en complément de traitements antidiabétiques.
    D’emploi majoritairement alimentaire, l’huile est utilisée en pharmacie comme solvant médicamenteux (huile d’olive raffinée, préparations injectables) et, de façon traditionnelle, comme cholérétique ou cholagogue. Il est généralement admis que la consommation régulière d’huile d’olive, principalement de l’huile vierge, une des composantes du « régime méditerranéen », est associée à une réduction du risque de maladies cardiovasculaires et de mortalité, notamment chez des individus à haut risque cardiovasculaire ; cet effet favorable pouvant être dû à la fois aux glycérides d’acides gras insaturés et aux composés antioxydants (hydroxytyrosol…).
    Éminemment symbolique, l'olivier représente depuis l'antiquité la force, la longévité, l'espérance, la fidélité et son feuillage, la paix. L'olivier est une des plantes les plus citées dans la Bible ; dans le judaïsme et le christianisme, il symbolise la paix, la réconciliation, la bénédiction ; dans le Coran, c'est un arbre béni, symbole de l'homme universel.
    Le bois d'olivier, dense et veiné, se prête bien à la sculpture.


    A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres
    Dernière modification le 16 décembre 2017, à 21:01