Modifier Publication : Salicaire

Aller à : Navigation, rechercher

Vous n'êtes pas autorisé(e) à modifier cette page, pour les raisons suivantes :

  • L’action que vous essayez de réaliser n’est permise qu’aux utilisateurs des groupes : Utilisateurs, Correcteurs, Redacteurs, Responsable-Maintenance, Redacteurs-Groupe_1, Redacteurs-Groupe_2, Redacteurs-Groupe_3, Redacteurs-Groupe_4, Redacteurs-Groupe_5, Redacteurs-Groupe_6, Redacteurs-Groupe_7, Redacteurs-Groupe_8, Redacteurs-Groupe_9, Redacteurs-Groupe_10, Redacteurs-Groupe_11, Redacteurs-Groupe_12, Redacteurs-Groupe_13, Redacteurs-Groupe_14, Redacteurs-Groupe_15, Redacteurs-Groupe_16, Redacteurs-Groupe_17, Redacteurs-Groupe_18, Redacteurs-Groupe_19, Redacteurs-Groupe_20, Redacteurs-Groupe_21, Redacteurs-Groupe_22, Redacteurs-Groupe_23, Redacteurs-Groupe_24, Redacteurs-Groupe_25, Redacteurs-Groupe_1bis, Redacteurs-Groupe_5b, Redacteurs-Groupe_5m, Redacteurs-Groupe_15bis.
  • Vous n'avez pas la permission de modifier les pages de l'espace de noms « Page ».

Salicaire selon Groupe 4


Pharmacognosie



Synonyme(s) : salicaire commune ou salicaire officinale ; herbe aux coliques (nom vernaculaire)
Anglais : purple loosestrife ou purple lythrum
Espagnol : arroyuella ou salicària
Étymologie : latin sălix salicis saule, baguette de saule ou d’osier, suffixe latin arius –aire relatif à
n. f. Grande herbacée indigène (Lythrum salicaria L., Lythraceae) commune dans les lieux humides. Présence dans les sommités fleuries de composés polyphénoliques (acides-phénols, C-hétérosides de flavones [orientine, vitexine…] et surtout tanins hydrolysables [ellagitanins : vescalagine…] ; anthocyanosides dans la fleur). Propriétés astringentes, modestement antidiarrhéiques et antiseptiques, en particulier intestinales.

Inscrite à la Pharmacopée Européenne (monographie 04/2013, 1537).

Sommité fleurie traditionnellement utilisée, par voie orale, en traitement symptomatique des diarrhées légères; dans les manifestations subjectives de l'insuffisance veineuse et dans la symptomatologie hémorroïdaire (voie orale et usage local) ; pour le traitement des petites plaies après lavage abondant et comme antalgique dans les affections de la cavité buccale et/ou du pharynx (en usage local).
L’étymologie du nom « salicaire » s’explique par la ressemblance de ses feuilles, lancéolées, avec celles du saule.
En cosmétologie, un extrait obtenu à partir des fleurs est utilisé pour ses propriétés adoucissantes.



Titre, classement et liens internes

Utilisez ce champ pour modifier l'affichage du titre, par exemple pour afficher des caractères non ASCII. Affichage titre : Le titre est affiché en gras par défaut. Décochez cette case pour outrepasser ce paramètre. G Cochez cette case pour afficher le titre en italique. I
Utilisez ce champ pour modifier le classement par défaut. Par exemple pour classer Syndrome d'Aarksog sous A plutôt que sous S. Dans le cas de mots comportant des caractères accentués, vérifier que ce champ contient le mot écrit sans accents. Clé de classement :
Utilisez ce champ pour insérer en sous-titre un complément à l'entrée, par exemple un nom vernaculaire ou une formule chimique. Sous-titre :
Cochez cette case si vous estimez que cette entrée doit être liée dans les corps des autres définitions du dictionnaire. Cible de liens internes et variantes : Cette case est réservée aux directeurs de publication. Elle est requise pour activer la mise en place des liens vers cette entrée
Écrivez ici la liste des variantes de la cible que vous souhaitez lier à cette entrée, séparées par des points-virgule. Inutile de répéter l'entrée elle-même. Par exemple, dans l'entrée "Cheval", mettez "chevaux;chevalin,équidé" pour que les mots "chevaux, chevalin, chevaline, chevalins, chevalines, équidé; équidée; équidés; équidées" soient liés à l'entrée "Cheval", en plus du mot "cheval" lui même.

Sous-définition de groupe
Sélectionnez dans la liste le groupe dont vous voulez publier la sous-définition. Groupe :

Annuler