Schisandra de Chine

    Dernière modification de cette page le 18 novembre 2016


    Pharmacognosie



    Synonyme(s) : fruit aux cinq saveurs ou graine aux cinq saveurs (noms vernaculaires)
    Anglais : schisandra ou five-flavor berry
    Espagnol : schisandra ou baya de cinco sabores
    Étymologie : grec σχίζειν, schízein, diviser, séparer et ἀνδρός andros, génitif de ἀνήρ, anêr, homme ; en référence aux cellules séparées des anthères
    n. m. Liane arborescente dioïque (Schisandra chinensis [Turcz.] Baill., Schisandraceae), originaire d’Extrême-Orient (nord-est de la Chine, nord du Japon, Corée, partie orientale de la Russie) où elle est cultivée. Dans le fruit (agrégat de monocarpes rouges à maturité, habituellement désigné par « baie » et parfois par « drupe ») et dans les graines, présence de composés sesquiterpéniques, oxygénés ou non, de polysaccharides hétérogènes et surtout de nombreux lignanes, pour la plupart à squelette dibenzocyclooctadiénique (schisandrines, gomisines…), dont certains sont responsables de l’essentiel de l’activité pharmacologique. Mise en évidence de propriétés antioxydantes, protectrices de divers organes (cerveau, cœur, rein, foie, peau) vis-à-vis des effets nocifs provoqués par les radicaux libres, anti-inflammatoires, antihépatotoxiques et régénératrices des cellules hépatiques, immunomodulatrices, stimulantes du SNC ; toxicité à long terme peu explorée.

    Inscrit à la Pharmacopée Européenne, monographie 07/2016, 2428 corrigé 9.1 (fruit de).

    Large utilisation du fruit, comestible, directement séché ou soumis à la vapeur d’eau avant séchage, en médecine traditionnelle chinoise où il est considéré comme l’une des « 50 plantes fondamentales ». Il est également abondamment distribué sur internet ; en l’absence d’évaluation clinique rigoureuse, proposé pour de supposés effets de type « adaptogène » : vertus anti-fatigue et anti-stress, stimulation des performances sportives et sexuelles, amélioration de la mémoire, maintien ou restauration du bien-être physique et mental… La méconnaissance d’éventuels effets toxiques doit inciter à la prudence.
    Historique : Le nom vernaculaire chinois 五味子, pinyin : wǔwèizi, fruit aux cinq saveurs (acide, amer, piquant, salé, sucré), en relation avec la théorie cosmologique chinoise dite « des cinq phases », se retrouve dans plusieurs langues occidentales (français, anglais, espagnol). Les vertus anti-fatigue, tonifiantes, aphrodisiaques du fruit, décrites depuis des siècles dans la matière médicale chinoise, trouvent leur illustration dans le fait qu’il était traditionnellement donné aux jeunes Chinois avant leur nuit de noce afin qu’ils honorent, comme il se doit, leur jeune épouse.

    A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres
    Dernière modification le 18 novembre 2016, à 13:00