Schizophrénie

    Dernière modification de cette page le 02 mars 2017
    Anglais : schizophrenia
    Espagnol : esquizofrenia
    Étymologie : grec σχίζω skízô fendre, séparer en fendant et φρῆν phrễn, génitif φρενός phrenós, diaphragme, d’où toute membrane enveloppant un organe (cœur, foie, viscères), siège de l’intelligence, de la volonté
    n. f. Trouble psychotique chronique caractérisé par une coupure de la relation du malade avec le monde extérieur et une absence de conscience de son état pendant les épisodes aigus. Il comporte: 1- des atteintes cognitives dont une perte d’attention et une difficulté à organiser ses activités quotidiennes 2- des symptômes productifs comme la perception d'hallucinations et l'expression de discours délirants ou incohérents 3- des signes déficitaires comme le repli sur soi, une diminution ou une absence de relations sociales, une indifférence et un manque de réactivité émotionnelle. Son origine est discutée, faisant intervenir des aspects génétiques, des facteurs développementaux au cours de la vie fœtale puis de l'enfance ainsi que des perturbations dans la vie psychoaffective et l'environnement social du jeune enfant. Le rôle déclencheur du cannabis, agissant sur des récepteurs d'interneurones GABA du cortex, est établi dans le cas de sujets prédisposés.

    Les troubles productifs des accès aigus peuvent être prévenus et contrôlés par des neuroleptiques cependant que des psychothérapies peuvent être proposées comme traitement de fond

    A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres
    Dernière modification le 13 mars 2017, à 11:23