A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Échinocandine : Différence entre versions

De acadpharm
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
[version non vérifiée][version non vérifiée]
(Page créée avec « {{Titre et classement |VM_Affichage_titre=echinocandine |VM_Titre_italique=Non |VM_Extension_titre_italique=Non}} {{Définitio... »)
 
m (1 version)
(Aucune différence)

Version du 28 mai 2014 à 13:35


Pharmacognosie



Anglais : echinocandin
Espagnol : equinocandina
Étymologie : grec ἐχῖνος ekhînos ou ἐχίνος ekhínos hérisson, oursin, latin Candida genre fongique dont plusieurs espèces sont pathogènes, suffixe –ine
n. f. Terme générique pour une classe d’antibiotiques antifongiques lipopeptidiques, constitués d’un hexapeptide cyclique lié par une fonction amide à une chaîne formée d’un acide gras particulier ; obtenus par hémisynthèse à partir d’antibiotiques naturels (pneumocandines, par exemple pneumocandine B0) eux-mêmes d’origine fongique, ils agissent par inhibition spécifique et non compétitive d’une enzyme, la 1,3-ß-D-glucane synthétase, empêchant ainsi la formation du 1,3-ß-D-glucane, constituant essentiel de la paroi du champignon.

Utilisation par voie IV dans le traitement de mycoses invasives, en particulier de candidoses et d'aspergilloses ; bonne tolérance (l’enzyme cible des échinocandines est absente des cellules des mammifères), possibilité de troubles hépatobiliaires ; une relative cardiotoxicité a été évoquée pour certaines échinocandines. Au début de 2021, trois échinocandines sont disponibles, la caspofungine (DCI), l'anidulafungine (DCI) et la micafungine (DCI), d’autres sont en cours d’évaluation, en particulier la rézafungine (DCI acétate de rézafungine).