A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Aide:Tout en un 2.0

De acadpharm
Révision datée du 20 février 2015 à 10:57 par L.strappazon (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ce document reprend les prescriptions du guide "Tout en un" élaboré par le Professeur Francis Puisieux dans le cadre des travaux relatifs aux éditions papier du dictionnaire. Ces prescriptions ont été adaptées à l'éditions électronique. Certaines d'entre elles ne sont plus requises car prises en charge par les automatismes du wiki, de nouvelles ont été introduites pour répondre aux spécificités de la plateforme. Comme le guide "Tout en un" d'origine, c'est un outil de travail appelé à évoluer. -- Ludovic Strappazon 28 février 2014 à 11:25 (CET)

Sommaire

Règles et recommandations générales

  • La rédaction s'effectue dans des formulaires, le wiki prend en charge la mise en page. Il n'est, la plupart du temps, pas nécessaire de s'en soucier.
  • Les traductions anglaises et espagnoles sont écrites sans ponctuation. Utiliser, si nécessaire, "ou" et non une virgule.
  • Les définitions sont claires et à la portée de « non spécialistes ».
  • Les abréviations sont désormais proscrites, à l'exception des caractéristiques grammaticales qui doivent impérativement être saisies en utilisant le menu déroulant du formulaire prévu à cet effet.
  • Ne pas utiliser de caractères "difficiles" à obtenir avec un clavier français standard dans les titres d'entrées. Voir les recommandations du paragraphe sur les caractères non ASCII
  • Pour les définitions complexes, il est prudent d'enregistrer son travail régulièrement. Si le wiki affiche un message du type "Connectez-vous" lors de la tentative d'enregistrement, c'est que vous avez été déconnecté. Dans ce cas, il faut tenter de revenir à la page précédente avec le bouton "Précédent" du navigateur pour retrouver le formulaire non enregistré, et se reconnecter dans un nouvel onglet du navigateur avant de retenter l'enregistrement.
  • Il est recommandé de se reporter aux exemples cités et d'examiner les formulaires associés pour constater la mise en oeuvre des règles citées.
  • Pour les questions de typographie et d'orthographe, on se référera aux Remarques typographiques et autres ainsi qu'au Journal officiel concernant les rectifications de l'orthographe.

Inclinaison

  • Incliner les termes en latin et autres langues (sauf dans les champs dédiés Anglais, Allemand, espagnol).
  • Incliner les termes grecs écrits en caractères romains. Exemple : karpós dans Acarpoascomycètes.
  • Lorsqu'un terme étranger apparaît dans un champ déjà incliné, il faut le redresser.

Caractéristiques grammaticales

  • Utiliser obligatoirement le menu déroulant du formulaire pour attribuer les caractéristiques grammaticales. Signaler s'il en manque pour qu'elles soient ajoutées.
  • Dans le cas de définitions multiples, les caractéristiques doivent en principe apparaître dans la définition chapeau.
  • Lorsqu'il n'y a pas de définition chapeau, les caractéristiques grammaticales seront portées dans les sous-entrées suivantes, quitte à les répéter.

Mise en page

Définition originale de Auriculaire

Le modèle[1] adopté induit une mise en page aérée. Pour éviter d'obtenir des pages creuses, on limitera l'ajout de sous-entrées aux situations suivantes :

  • déclinaisons d'une même entrée donnant lieu à métadonnées - exemples : Acide, Absorbance, Académie
  • déclinaisons d'une même entrée pourvues d'une définition conséquente (plusieurs lignes).

Dans les autres cas, il faudra privilégier une écriture plus compacte à la façon de Absorbant. Le mot Absorption présente une combinaison de toutes ces situations. L'initiative de choisir une énumération sous forme de liste à puces ou numérotée est laissée au rédacteur/correcteur qui doit garder à l'esprit l'harmonie et la lisibilité de la page. Dans certains cas, les métadonnées imposent d'utiliser une sous-entrée alors qu'il n'y a pas de titre de sous-entrée dans la définition d'origine. On pourra dans ces situations utiliser le type grammatical en titre de sous-entrée lorsque la définition s'y prête. Voir par exemple le cas de Auriculaire.

Entrées et sous entrées en général

Règle générale

Entrée = 1 seul mot : mot le plus général dans le cas concerné. Les entrées constituent les noms des articles

Sous-entrée : mot qualifiant et précisant l’entrée dans le cas concerné. On utilisera le champ spécifique du formulaire de rédaction chaque fois que la sous-entrée donne lieu à une définition conséquente (plusieurs lignes) ou comporte des métadonnées (traductions, étymologie, caractéristiques grammaticales...). Dans les autres situations, on pourra utiliser une numérotation classique en gras dans le texte ou une énumération numérotée ou non.

Exemples :

Au total (entrée + sous-entrée),  le plus souvent :

  • un nom comme entrée et, comme sous entrée, un adjectif - ou un substantif utilisé comme adjectif – le qualifiant;
  • ou un nom comme entrée et, comme sous entrée, un ensemble de mots le précisant.

Caractères spéciaux et non ASCII dans les titres d'articles

  • Le classement alphabétique ne prend pas en compte les caractères hors du jeu de caractères américain ASCII. Il en résulte que le classement des mots comportant des caractères locaux est erroné. Pour forcer le classement correct, écrire le mot sans aucun accent dans le champ "Clef de classement" du formulaire de publication (ceci ne concerne que les rédacteurs en chef).
  • Il est préférable dans tous les cas de proscrire les caractères difficiles à obtenir avec un clavier français standard (par exemple, majuscules accentuées, caractères étrangers, E dans l'O...) dans les titres d'entrées. Exemple: Rédaction:Aescine Aescine, a été saisi dans l'espace de rédaction sous la forme ASCII. Le mot n' a été affiché correctement Æscine affiché correctement qu'après l'intervention du rédacteur en chef.

Exceptions à la règle générale

Entrée des acides organiques

Exemple : l'acide arachidonique sera saisi sous "Arachidonique (acide)"

Entrées avec des noms propres

Exemple : le syndrome d'Abrahams sera saisi sous "Abrahams (syndrome d')"

Entrée avec dénomination étrangère difficilement traduisible

Exemple : Amine precursor uptake decarboxylase cells (apud)

Avec (à prévoir) une entrée apud suivie d’un renvoi en italique: Cf amine precursor uptake decarboxylase.

Classement des disciplines et des sous-entrées

Par ordre alphabétique. Sans tenir compte pour les sous-entrées de la ou des prépositions et de l’article ou des articles éventuels. Avec un N° en gras pour les sous-entrées quand il y a plusieurs sous-entrées par discipline ou par groupe de disciplines.

Exemple : Académie

Entrées précédées d’une lettre grecque

Mettre la définition à la première lettre du mot correspondant à la lettre grecque.

Exemple : alpha-chymotrypsine

Entrées précédées d’un chiffre ou nombre

Mettre la définition à la première lettre du mot et mettre le chiffre ou le nombre entre parenthèses suivi d’un tiret.

Exemple : Hydroxytryptamine (5-)

Entrées connues sous une dénomination développée française, une abréviation, un sigle ou un acronyme français (exemple : AFNOR)

Mettre la définition à la dénomination développée française.

Exemple : Association. Avec une entrée AFNOR suivie d'un renvoi.

Entrées connues sous une dénomination développée étrangère facilement traduisible, une abréviation, un sigle ou un acronyme étrangers

(exemple  affinity purification mass spectrometry (ap-ms)) Mettre la définition à la dénomination développée française : « purification par affinité par spectométrie de masse ».

Exemple : Purification. Avec (à prévoir) une entrée affinity purification mass spectrometry suivie d’un renvoi : Cf purification par affinité par spectrométrie de masse. Avec éventuellement, une entrée ap-ms suivie d’un renvoi : Cf purification par affinité par spectrométrie de masse.

Entrées connues sous une dénomination développée étrangère difficilement traduisible, un sigle ou un acronyme étrangers

Voir Exceptions à la règle générale

Entrées avec noms propres

Voir Exceptions à la règle générale

Entrées avec abréviation, un sigle ou un acronyme 

Mettre l’abréviation, le sigle ou l’acronyme  entre parenthèses immédiatement après l’entrée. Avec l’identification accolée à la deuxième parenthèse.

Exemple : Acétylcoenzyme a (acétylcoa)

Entrées avec formule chimique vraiment très courte, type H2O

Mettre la formule entre parenthèses immédiatement après l’entrée; la séparer de l'entrée par un espace (et éventuellement par un tiret, seulement dans le cas où l'entrée se termine, elle même, par un mot entre parenthèses).Dans tous les autres cas, mettre la formule à l'intérieur du texte. Exemples: Amide, Baryum, Acétorphan.


Entrées et sous entrées de substances chimiques

Chimie organique

Acides : voir + haut

Alcools : entrée = nom commun de l’alcool

Exemples : Méthanol, Éthanol

Sels de bases organiques avec éventuellement l’indication DCI

Nom de la base suivi de la nature du sel entre parenthèses. Si DCI cocher la case DCI après les caractéristiques grammaticales

Exemples : CÉFACLOR (BASE ET MONOHYDRATE DE ), CASPOFUNGINE (ACÉTATE DE)

Chimie inorganique

Éléments

Nom de l’élément suivi de son symbole avec numéro et masse atomiques puis étymologie, traductions, caractéristiques grammaticales et définition comme d’habitude.

Exemple : Aluminium

Anions

Nom de l’anion suivi de sa formule entre parenthèses.

Exemple : Borique (acide)

Acides minéraux

Comme les acides organiques

Exemple : Borique (acide)

Sels minéraux , oxydes etc… d’un cation

Nom de l’élément en entrée avec ses attributs habituels et sa définition (voir ci-dessus) ; puis en sous-entrée le sel

Exemple : BARYUM (SULFATE DE)-(BaSO4) en sous entrée.

Sels de cations minéraux et d’acides organiques

Nom de l’élément suivi de la nature du sel entre parenthèses.

Exemples : Bismuth (Gallate basique de), Bismuth (Gluconate de et Nitrate de), Bismuth (Sous-succinate et Succinate basique de)

Étymologies

Règles de base

  • Parenthèses en caractères normaux, pas en italique
  • Pas d'abréviations
  • Mettre la conjonction « et » seulement entre deux mots de même langue : latine ou grecque par exemple et mettre le mot grec écrit en lettres grecques avant le mot grec en lettres latines.
  • Italique pour les mots d'une autre langue seulement lorsqu'ils sont en caractères romains (exemple : grec ἀδήν adên glande καρκίνος karkinos écrevisse crabe et ῶμα ôma tumeur).

Règles diverses

  • Pas d’étymologie pour les DCI.
  • Étymologie complète pour toutes les parties du mot choisi comme entrée. Exemple : flavivirus : latin flavus jaune et virus suc des plantes. Pas seulement lat flavus jaune.
  • Étymologie complète pour tous les mots de même étymologie même quand ils se suivent par ordre alphabétique.


Synonymie, antonymie, traductions

Règles de base

  • Pas de traductions pour les taxons.
  • Traduire obligatoirement les entrées et toutes les sous-entrées
  • Pour les sous-entrées donner, dans tous les cas, la traduction complète .

Règles diverses

  • Ni « or », ni « o ». Mettre « ou » ou « et » en lettres normales. Pas en italique.
  • Toujours renseigner au moins l'anglais et l'espagnol.

Définitions

Règles majeures

Définition stricto sensu : énonciation de ce qu’est l’entrée et de ses caractéristiques principales.
Commentaires : tout ce qui sort de la définition stricto sensu.

Le modèle prend en charge l'inclinaison du commentaire. Exemple : Antimoine.

Chapeau (définition de caractère général, après les caractéristiques grammaticales). Mettre obligatoirement un chapeau dans le cas de définitions divisées en plusieurs disciplines ou plusieurs sous-entrées. Exemple : Analyse

Règles diverses

  • Pas de ponctuations inopinées, par exemple pas de virgule avant « et ».
  • Mettre un point à la fin des champs définition, commentaire, historique.
  • Ne pas mettre de point dans les autres champs.
  • Pas de noms déposés dans le dictionnaire.
  • Définir, au contraire, chaque fois que possible, les molécules utilisées en médecine vétérinaire.

Majuscules

En français (contrairement à l’anglo-saxon, où l’emploi des majuscules est très fréquent), tout écrire en minuscules sauf quand une majuscule est obligatoire, c’est à dire à la première lettre de chaque phrase, à la première lettre des noms propres, et aux lettres des sigles.

Renvois

Lors du renvoi total d'une entrée à une autre entrée, ne rien mettre avant Cf. Exemple : dextrométhorphane

Noms propres

Ne jamais les mettre en gras quelle que soit leur position dans la définition et ne donner les informations les concernant (dates de naissance et de décès, qualité) qu’en cas de noms propres appartenant à une entrée, en lieu et place de l’étymologie. Exemple nécessitant les informations: syndrome d'Abrahams. Exemple ne nécessitant pas les informations: Hépatite.

Noms d’espèces, de genres, de familles

Au sein d’une définition (contrairement au cas d’une entrée) écrire :

  • les noms latins des taxons (voir chapitre "Taxons" ci-dessous), en minuscules et en italique avec une majuscule à la première lettre. Exemples : Digitalis purpurea, Demodecidae ;
  • les noms communs français des familles en minuscules et en caractères normaux, avec une majuscule à la première lettre. Exemple : Scrofulariacées ;
  • les noms communs français de genres ou d’espèces en minuscules et en caractères normaux, sans majuscule à la première lettre. Exemples :la digitale, la digitale pourpre.
  • Lors de l’évocation d’une série, le nom du genre peut être remplacé par son initiale, en majuscule, suivie d’un point. Exemple : lors de l'évocation, dans une même phrase, d’une série de digitales : D. purpurea, D. lutea etc…..

Unités

Les unités ne peuvent être désignées que par leur nom, ou par leur symbole. Il ne faut pas mélanger, dans une même expression, les symboles (entités mathématiques) et les noms des unités ; ainsi on écrira toujours « newton par kilogramme » et jamais « newton par kg ».

Les abréviations — telles « sec » pour la seconde (s), « mn » pour la minute (min) — sont prohibées. Les symboles des unités commencent par une majuscule si l'unité dérive d'un nom propre, et une minuscule dans le cas contraire. Ainsi, on peut comparer les symboles du pascal (Pa) et de la seconde (s). La seule exception à cette règle est le symbole du litre, qui peut s'écrire au choix l ou L, pour éviter les confusions avec le chiffre 1[2].

Les symboles des unités sont toujours écrits en caractères romains quelle que soit la police du texte où ils figurent : ils ne sont pas mis en italique ni suivis d'un point. Ils constituent des entités mathématiques et non des abréviations ; ainsi on écrit « 30 cm » et non pas « 30 cm. » ni « 30 cms ».

Les symboles des unités sont obligatoirement précédés d'un espace insécable (exceptions faites des symboles des unités sexagésimales d'angle, exemple : 40° 16' 25" et des degrés d’alcool, exemple : alcool à 90°). Ainsi, on écrit « 30 cm » et non pas « 30cm » ; de même, on écrira « 30,2 °C » et non pas « 30,2°C » (ni « 30,2° C », le symbole °C du degré Celsius étant formé de deux éléments indissociables).

Le nom des unités est un nom commun : même si l'unité dérive d'un nom propre, la première lettre du nom d'une unité est donc toujours une minuscule (contrairement à son symbole) ; en toutes lettres, le nom d'une unité prend la marque du pluriel. On écrit ainsi trois ampères, deux teslas. N.B. : contrairement au cas du kelvin, le nom du degré Celsius (°C) est composé, c'est la première lettre du mot degré qui prend la minuscule et la marque du pluriel : on écrit « deux degrés Celsius ».

Taxons

Définition

En taxinomie, un taxon (du grec τάξις taxis, « placement », « mise en ordre » ; pluriel grec : taxa, pluriel français : taxons) est une entité conceptuelle qui est censée regrouper tous les organismes vivants possédant en commun certains caractères taxinomiques ou diagnostiques bien définis. Dans la classification systématique, l’espèce et le genre constituent les taxons de base mais sont aussi des taxons, les sous-espèces, les variétés, les races et (au moins pour une part des taxinomistes), les familles. Les noms des taxons sont latins.

Règles proposées 

Après consultation des groupes concernés, il est décidé, pour le dictionnaire :

  • qu'aucune caractéristique grammaticale ne sera attribuée aux taxons (familles, genres, espèces, sous-espèces, variétés, races);
  • que le nom latin des taxons n’a à être suivi d'aucune traduction. 

Restes, groupes et groupements

  • Un reste carboné, lorsqu’il est seul, doit s’écrire avec un « e ». Exemple : reste méthyle, propyle, osidyle…
  • Le « e » s’élide lorsque le reste est inclus dans un mot plus complexe. Exemple : méthylpropane…
  • Le terme « reste » est celui qui doit être absolument utilisé dans les cas précédents. Le terme « radical » doit être réservé aux atomes ou groupes d’atomes portant un électron célibataire…
  • Les règles précédentes valent pour les groupes ou groupements (termes équivalents dans le cas présent). Exemple pour groupes seuls : groupe hydroxyle au singulier. Exemple pour groupe inclus : hydroxylsérine…
  • Pour les groupes ou groupements (fonctionnels ou non), il convient d’écrire au pluriel : les groupements méthyle et les fonctions carbonyle SANS « S » ….En estimant que l’on veut dire par exemple fonctions de type carbonyle.

SIGLES et acronymes

Un sigle est un ensemble de lettres initiales formant un mot servant d'abréviation. Certains doivent être épelés. Ex SNCF [ɛs.ɛn.se.'ɛf]. D’autres peuvent se prononcer comme un mot ordinaire (ex Unesco). On leur donne alors le nom d’acronyme. D’autres encore sont devenus de simples noms communs : ex laser, radar.

Lorsqu’un sigle ou un acronyme sont dans le texte de la définition :

  • Écrire seulement la 1ère lettre en majuscule pour un sigle qui peut se prononcer comme un mot (acronyme) et qui fait plus de trois lettres. Ex Unesco.
  • Écrire toutes les lettres en majuscules dans les autres cas. Exemple : OMS.
  • Mais respecter la tradition quand celle-ci est bien établie. Exemple AnP (Académie nationale de Pharmacie).
  • Écrire toutes les lettres en minuscules quand le sigle est devenu un nom commun (laser, radar).

Lorsqu’ un sigle ou un acronyme suivent une entrée, écrire (sauf quelques exceptions) toutes les lettres en petites majuscules accentuées et en gras et mettre le sigle ou acronyme entre parenthèses après l’entrée.

Exemple : Acétylcoenzyme_a_(acétylcoa)


  1. Le modèle détermine la mise en page de la définition. Pour plus d'informations, voir la page wikipedia relative aux modèles.
  2. Note de Pierre Faure : Dans les médicaments l'unité la plus utilisée est le millilitre (ml). Le centimètre cube est totalement proscrit.