A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Allergène : Différence entre versions

De acadpharm
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
[version vérifiée][version vérifiée]
(Mise à jour date de révision)
(Mise à jour date de révision)
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
{{Titre et classement
 
{{Titre et classement
|VM_Date_de_révision=22 décembre 2018
+
|VM_Date_de_révision=11 mars 2021
 
|VM_Clé_de_classement=allergene
 
|VM_Clé_de_classement=allergene
 
|VM_Titre_italique=Non
 
|VM_Titre_italique=Non

Version actuelle datée du 11 mars 2021 à 13:14

Dernière modification de cette page le 11 mars 2021
Synonyme(s) : allergénique
Anglais : allergen
Espagnol : alérgeno
Allemand : Allergen
Étymologie : allemand Allergen, forgé en 1907 par le pédiatre autrichien Clemens von Pirquet (1874 – 1929) à partir du grec ἄλλος állos autre, ἔργον érgon action, travail, occupation, réaction et γένος génos naissance, origine, descendance, race, famille, parenté
adj. et n. m. Désigne ou qualifie toute substance ou particule étrangère à l'organisme, d'origine naturelle ou synthétique, qui provoque une réaction allergique chez un sujet préalablement sensibilisé lors d'un premier contact avec la molécule allergisante (poussières, pollens, poils d'animaux, acariens, aliments, médicaments, polluants atmosphériques ...).



Cosmétologie



En cosmétologie, il existe une liste officielle de 26 substances parfumantes potentiellement allergisantes par contact (eugénol, limonène, citral, géraniol, etc.) qui, présentes dans certains produits, doivent être obligatoirement mentionnées sur le conditionnement dès lors qu’elles dépassent une concentration légalement définie (10 ppm de chacune de ces 26 substances pour les produits cosmétiques non rincés et 100 ppm pour les produits cosmétiques rincés). Elles sont inscrites à l’annexe III du Règlement cosmétique européen. Un amendement de 2020 au Règlement européen CLP (classification, étiquetage, emballage), entrant en application le 1er mars 2022, a classé l’une d’elles, le butylphénylméthylpropional (ou lilial), comme reprotoxique de classe 1B. Cette substance sera alors automatiquement classée à l’annexe II (substances interdites) du Règlement cosmétique européen.