A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Formaldéhyde

De acadpharm
Révision datée du 19 mars 2021 à 21:14 par Automate-maintenance (discussion | contributions) (Mise à jour date de révision)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dernière modification de cette page le 19 mars 2021
Synonyme(s) : aldéhyde formique, méthanal
Anglais : formaldehyde
Espagnol : formaldehido
Étymologie : lat formīca fourmi, et allemand Aldehyd aldéhyde, forgé par le chimiste allemand Justus von Liebig (1803 – 1873) à partir de l'abréviation de alcohol dēhydrogenatum
n. m. Molécule formée d'un carbonyle lié à 2 atomes d'hydrogène, H-CH=O. Le formaldéhyde est le plus simple des aldéhydes, sa réactivité importante en fait un réactif utilisé dans de très nombreuses réactions. A température ambiante, le formaldéhyde est un gaz (point d’ébullition : -19,3°C).

Sa solution aqueuse à 35 %, appelée formol, était utilisée comme antiseptique par voie externe et désinfectant et servait notamment à la conservation des pièces anatomiques. Son utilisation pour la stérilisation des locaux n'est plus autorisée en raison de sa toxicité.


Toxicologie
Le formaldéhyde est un cancérogène génotoxique : c'est un produit mutagène in vitro sur des modèles de procaryotes et d’eucaryotes, de mutations géniques et chromosomiques, et in vivo chez l'animal et chez l’Homme professionnellement exposé. Chez l’animal et chez l’Homme, il induit, par inhalation, des cancers des cavités nasales et des cornets nasaux ; chez l’Homme il induit également des leucémies myéloïdes.
Le formaldéhyde a été classé par le CIRC (2004) comme cancérogène chez l'homme (classe 1). Expérimentalement, il est toxique pour les fonctions de reproduction (embryotoxique et tératogène) chez l’animal. C'est un agent caustique pour la peau et les muqueuses soit pur, soit en solution aqueuse. C'est un agent sensibilisant qui a été mis en évidence in vivo dans plusieurs modèles expérimentaux chez l'animal et démontré chez l'Homme sous forme de dermatites allergiques.
Le formaldéhyde est classé CMR selon le règlement CLP de l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA : Cancérogénicité : catégorie 1B ; Mutagénicité sur les cellules germinales : catégorie 2 ; Toxique aigu de catégorie 3 par inhalation, ingestion et contact cutané ; Corrosif cutané de catégorie 1B ; Sensibilisant cutané de catégorie 1. La directive (UE) 2019/983 a fixé deux valeurs limites d’exposition professionnelle (VLEP) du formaldéhyde à : 0,3 ppm, (soit 0,37 mg/m3) pour la VLEP 8h et 0,6 ppm (soit 0,74 mg/m3) pour la VLEP 15 min.


Cosmétologie
Le formaldéhyde figurait précédemment sur la liste positive des conservateurs antimicrobiens autorisés dans les produits cosmétiques (Annexe V du Règlement cosmétique européen). Du fait de sa classification comme substance CMR de catégorie 1B, il figure depuis 2019 sur la liste des substances interdites dans ces produits (annexe II du Règlement cosmétique européen). Il en est de même pour le paraformaldéhyde. Cependant, un certain nombre de générateurs de formol, par exemple le glutaraldéhyde, l'imidazolidinylurée, la diazolidinylurée, la diméthylol, diméthyl-hydantoïne, inscrits à l’annexe V, demeurent autorisés. Les produits finis en contenant doivent obligatoirement reprendre sur l’étiquetage la mention « Contient du formaldéhyde », dans la mesure où la concentration en formaldéhyde dans le produit fini dépasse 0,05% ».