A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Géranium

De acadpharm
Révision datée du 16 janvier 2016 à 01:37 par Automate-maintenance (discussion | contributions) (Mise à jour date de révision)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dernière modification de cette page le 15 janvier 2016


Botanique - Cosmétologie - Pharmacognosie



Étymologie : grec γεράνιον geránion géranium, de γέρανος géranos grue (par allusion à la forme très allongée des graines qui évoque le bec d'une grue)
Geranium est un genre botanique de la famille des Geraniaceae constitué de plantes des régions tempérées ; une espèce indigène, le géranium herbe à Robert, est utilisée en pharmacie.

La majorité des géraniums d'ornement (habituellement désignés par le nom de « géraniums des fleuristes » ou « géraniums des balcons » ne sont pas réellement des géraniums mais des variétés cultivées du genre Pelargonium appartenant également à la famille des Geraniaceae ; il en est de même dans le cas du « géranium rosat ». De façon totalement impropre, le nom « géranium » est abusivement donné à des plantes n'appartenant pas à la famille des Geraniaceae ; c'est le cas du « géranium indien » Cymbopogon martinii (Roxb.) W. Watson, Poaceae ex-Graminées, qui fournit l'huile essentielle de palmarosa.

Géranium herbe à Robert

Synonyme(s) : herbe à Robert (nom vernaculaire)
Anglais : herb Robert
Espagnol : geranio robertiano
Herbacée commune sur les bords des chemins et à proximité ses habitations (G. robertianum L., Geraniaceae), souvent considérée comme une « mauvaise herbe ». Présence abondante de tanins à l'origine des propriétés astringentes de cette plante.

Parties aériennes fleuries traditionnellement utilisées dans le traitement symptomatique des diarrhées légères et, en bain de bouche, pour l’hygiène buccale.


Géranium rosat

Souvent désigné à tort par Pelargonium graveolens, le « géranium rosat » est, en fait, un ensemble complexe de nombreux hybrides et cultivars issus de plusieurs espèces de Pelargonium d’origine sud-africaine ; arbrisseaux très ramifiés largement cultivés dans de nombreuses contrées, notamment Chine, Égypte, La Réunion… Par extraction à partir des feuilles, obtention d’une huile essentielle renfermant majoritairement des alcools monoterpéniques (linalol et surtout citronellol et géraniol, sous forme libre et estérifiée ; également présence de cétones monoterpéniques (menthone, isomenthone…) ; composition variable de l’huile essentielle selon la provenance (celle originaire de La Réunion, de type « Bourbon », étant l’une des plus recherchées pour la finesse de sa fragrance (odeur de rose). Propriétés antiseptiques modestes, antispasmodiques, anti-inflammatoires, insectifuges.

Emplois en aromathérapie et surtout en cosmétologie, notamment en parfumerie.