A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Groupe 11:Valine (Val, V) : Différence entre versions

De acadpharm
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
[version vérifiée][version vérifiée]
(Lien sur Apolaire vers Apolaire)
Ligne 19 : Ligne 19 :
 
|VM_Espagnol=valina
 
|VM_Espagnol=valina
 
|VM_Synonyme=acide 2‑amino -3‑méthylbutanoïque
 
|VM_Synonyme=acide 2‑amino -3‑méthylbutanoïque
|VM_Définition=Acide aminé essentiel [[Apolaire|apolaire]], COOH-CH(NH<sub>2</sub>)-CH-(CH<sub>3</sub>)<sub>2</sub>. Son groupe isopropyle rend les liaisons peptiques où elle est engagée, relativement résistantes à l'hydrolyse acide. Une carence entraîne des troubles sensitifs et moteurs.
+
|VM_Définition=Acide aminé essentiel [[Apolaire|apolaire]], COOH-CH(NH<sub>2</sub>)-CH-(CH<sub>3</sub>)<sub>2</sub>. Son groupe isopropyle rend les liaisons peptiques où elle est engagée relativement résistantes à l'hydrolyse acide. Une carence entraîne des troubles sensitifs et moteurs.
 
|VM_Commentaires=Est utilisée, en cosmétologie, en mélange avec d’autres acides aminés, sous forme d’hydrolysat de protéines, pour ses propriétés hydratantes. Employée seule, la valine aurait des propriétés de conditionneur capillaire, car elle montre un effet antistatique.<br /><br />''Inscrite à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2014, 0796).
 
|VM_Commentaires=Est utilisée, en cosmétologie, en mélange avec d’autres acides aminés, sous forme d’hydrolysat de protéines, pour ses propriétés hydratantes. Employée seule, la valine aurait des propriétés de conditionneur capillaire, car elle montre un effet antistatique.<br /><br />''Inscrite à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2014, 0796).
 
|VM_Illustration=Groupe 11-Valine (val v).png
 
|VM_Illustration=Groupe 11-Valine (val v).png
 
|VM_Légende_illustration=L-valine ou S(+)‑valine.
 
|VM_Légende_illustration=L-valine ou S(+)‑valine.
 +
|VM_Position_illustration=Right
 +
|VM_Dimension_illustration=1.25
 +
}}
 +
{{Définition-base
 +
|VM_Affiche_discipline=Oui
 +
|VM_DCI=Non
 +
|VM_Genre=
 +
|VM_Nombre=
 +
|VM_Ajout_entrée=Non
 +
|VM_Sous-entrée_gras=Oui
 +
|VM_Sous-entrée_italique=Non
 +
|VM_Sous-entrée=Valine-<sup>13</sup>C <sup>15</sup>N
 +
|VM_Définition=L-valine constituée de  5 atomes de carbone <sup>13</sup>C et  1 atome d’azote <sup>15</sup>N,  isotopes stables du carbone et de l'azote.
 +
|VM_Commentaires=La préparation injectable est utilisée  comme traceur dans les analyses par résonance magnétique nucléaire (RMN) et par spectrométrie de masse. La valine <sup>13</sup>C <sup>15</sup>N, incorporée dans les protéines, permet de suivre le métabolisme ''in vivo''.<br />Applications, notamment en cancérologie, dans l'aide  au suivi, diagnostic et pronostic, des cellules tumorales (exemple, cellules de glioblastomes).
 +
|VM_Légende_illustration=Valine (Val, V).
 
|VM_Position_illustration=Right
 
|VM_Position_illustration=Right
 
|VM_Dimension_illustration=1.25
 
|VM_Dimension_illustration=1.25
 
}}
 
}}

Version du 16 novembre 2016 à 17:50

L-valine ou S(+)‑valine.

Synonyme(s) : acide 2‑amino -3‑méthylbutanoïque
Anglais : valine
Espagnol : valina
n. f. (DCI). Acide aminé essentiel apolaire, COOH-CH(NH2)-CH-(CH3)2. Son groupe isopropyle rend les liaisons peptiques où elle est engagée relativement résistantes à l'hydrolyse acide. Une carence entraîne des troubles sensitifs et moteurs.

Est utilisée, en cosmétologie, en mélange avec d’autres acides aminés, sous forme d’hydrolysat de protéines, pour ses propriétés hydratantes. Employée seule, la valine aurait des propriétés de conditionneur capillaire, car elle montre un effet antistatique.

Inscrite à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2014, 0796).


Valine-13C 15N

L-valine constituée de 5 atomes de carbone 13C et 1 atome d’azote 15N, isotopes stables du carbone et de l'azote.

La préparation injectable est utilisée comme traceur dans les analyses par résonance magnétique nucléaire (RMN) et par spectrométrie de masse. La valine 13C 15N, incorporée dans les protéines, permet de suivre le métabolisme in vivo.
Applications, notamment en cancérologie, dans l'aide au suivi, diagnostic et pronostic, des cellules tumorales (exemple, cellules de glioblastomes).