A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Groupe 15:Contraception : Différence entre versions

De acadpharm
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
[version vérifiée][version vérifiée]
 
Ligne 165 : Ligne 165 :
 
|VM_Affiche_discipline=Oui
 
|VM_Affiche_discipline=Oui
 
|VM_DCI=Non
 
|VM_DCI=Non
|VM_Sous-entrée=d’urgence hormonale ou contraception orale d’urgence (CoU)
+
|VM_Sous-entrée=orale d’urgence (CoU)
 
|VM_Ajout_entrée=Oui
 
|VM_Ajout_entrée=Oui
 
|VM_Sous-entrée_gras=Oui
 
|VM_Sous-entrée_gras=Oui

Version actuelle datée du 2 mai 2022 à 16:14

Anglais : contraception
Espagnol : anticoncepción
Allemand : Empfängnisverhütung
Étymologie : latin contrā en face, vis-à-vis, au contraire, contrairement, contre et conceptĭo action de contenir, de renfermer, de recevoir, conception
n. f. Ensemble des moyens employés pour éviter une grossesse.

Qu’elles agissent en bloquant l’ovulation, ou par effet mécanique en empêchant la fécondation ou l’implantation d’un œuf, les méthodes contraceptives sont réversibles et temporaires, à l’exception de la méthode de stérilisation chirurgicale.

Contraception par dispositif intra-utérin au cuivre

Anglais : copper intra-uterine contraception device
Espagnol : anticoncepción por dispositivo intrauterino de cobre
Allemand : Empfängnisverhütung durch Kupferintrauterinpessar
Contraception au moyen d’un stérilet, dispositif constitué d’une partie en cuivre, inséré dans l’utérus pour y provoquer une réponse inflammatoire altérant la viabilité des gamètes (fécondation empêchée) ou rendant impossible la nidation d’un œuf fécondé, peut également être utilisé pour la contraception d’urgence.

Contraception hormonale œstroprogestative

Anglais : oestroprogestative contraception
Espagnol : anticoncepción hormonal estroprogestativa
Allemand : Kombinierte hormonelle Kontrazeption
Associe la prise d’éthinylestradiol (ou d’un œstrogène naturel) et d’un progestatif (plusieurs formes galéniques : comprimé oral, dispositif transdermique, anneau vaginal libérant les substances actives et inséré dans le vagin par la femme elle-même).

Contraception hormonale progestative

Anglais : progestative contraception
Espagnol : anticoncepción hormonal progestativa
Allemand : Hormonelle Verhütung mit Gestagen
Administration d’un progestatif seul, per os (désogestrel, lévonorgestrel) ou par voie injectable (médroxyprogestérone) ou sous forme d’implant sous-cutané (étonogestrel) inséré par le médecin ; ou insertion d’un système intra-utérin (SIU) au lévonorgestrel, l’effet hormonal du progestatif étant renforcé par l’effet mécanique du stérilet.

Contraception locale

Anglais : local contraception
Espagnol : anticoncepción local
Allemand : Lokale Empfängnisverhütung
Utilisation de préservatifs masculins (condons) ou féminins (diaphragmes ou obturateurs vaginaux, crèmes spermicides, dispositifs intra-utérins ou stérilets.

Contraception par méthode naturelle

Synonyme(s) : méthode du coït interrompu, abstinence périodique (méthode du calendrier syn Ogino-Knaus méthode des températures basales, méthode Billings
Anglais : natural contraception
Espagnol : anticoncepción por método natural
Allemand : Empfängnisverhütung durch natürliche Methode
Contraception par retrait.

Contraception par préservatif féminin

Anglais : female condom contraception
Espagnol : anticoncepción por preservativo femenino
Allemand : Verhütung mit Kondom für die Frau
Contraception au moyen d’une gaine en polyuréthane molle jetable insérée dans le vagin où elle constitue une barrière physique sur toute la longueur, protège aussi contre les infections sexuellement transmissibles (IST).

Contraception par préservatif masculin

Anglais : male condom contraception
Espagnol : anticoncepción por preservativo masculino
Allemand : Verhütung mit Kondom für Männer
Contraception au moyen d’un étui en latex ou autre matière non allergisante (polyuréthane, sensoprène), placé autour du pénis pour empêcher le sperme de se répandre dans le vagin, protège aussi contre les IST.

Contraception par spermicide

Anglais : local spermicidal contraception
Espagnol : anticoncepción por espermicida
Allemand : Spermizide Verhütung
Contraception au moyen de chlorure de benzalkonium, sous forme de capsule molle, crème vaginale ou ovule, exerçant une action inhibitrice et destructrice des spermatozoïdes (plus action antiseptique).

Contraception d’urgence

Anglais : emergency contraception
Espagnol : anticoncepción de emergencia
Allemand : Notfallverhütung
Méthode « de rattrapage » d’exception, utilisée après un rapport sexuel non ou mal protégé, quel que soit le moment du cycle.

Contraception orale d’urgence (CoU)

Anglais : hormonal emergency contraception
Espagnol : anticoncepción hormonal de emergencia
Allemand : hormonelle Notfallverhütung
Méthode visant à bloquer l’ovulation à venir ou la fécondation, par la prise unique, le plus tôt possible après un rapport sexuel non ou mal protégé, d’un comprimé à 1,5 mg de lévonorgestrel (progestatif) dans un délai maximal de 72 heures (3 jours) après le rapport non protégé, ou d’un comprimé à 30 mg d’ acétate d'ulipristal (modulateur sélectif des récepteurs à la progestérone) dans un délai maximal de 120 heures (5 jours) après ce rapport. L’efficacité maximale pour les deux médicaments étant dans les 24 heures, la locution « pilule du lendemain » est à proscrire au profit de « contraception orale d’urgence ».

Le lévonorgestrel et l'acétate d'ulipristal (depuis avril 2015, en ce qui concerne ce dernier) ne sont pas soumis à prescription médicale obligatoire et peuvent être délivrés aux jeunes filles mineures à titre gratuit et de manière anonyme, après un entretien avec elles. Pour les femmes majeures, ils peuvent être remboursés à 65 % par l’Assurance maladie sur prescription médicale.

Contraception d’urgence non hormonale

Anglais : local emergency contraception
Espagnol : anticoncepción de emergencia no hormonal
Allemand : Nicht-hormonelle Notfallverhütung
Contraception réalisée par l’insertion d’un dispositif intra-utérin au cuivre, si le rapport non protégé remonte à moins de 120 heures. La contraception d’urgence ne doit pas être utilisée comme une méthode de contraception régulière.

En pratique officinale, lorsque la durée de validité d’une ordonnance datant de moins d’un an est expirée, le pharmacien d’officine peut dispenser le médicament contraceptif oral nécessaire à la poursuite du traitement, pour une durée supplémentaire non renouvelable de 6 mois, sauf s’il figure sur une liste fixée par un arrêté du ministre chargé de la santé sur proposition de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé.