A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Groupe 16:Dispensation : Différence entre versions

De acadpharm
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
[version vérifiée][version vérifiée]
m
(4 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 16 : Ligne 16 :
 
|VM_Sous-entrée_gras=Oui
 
|VM_Sous-entrée_gras=Oui
 
|VM_Sous-entrée_italique=Non
 
|VM_Sous-entrée_italique=Non
|VM_Anglais=dispensation
+
|VM_Anglais=dispensing
|VM_Espagnol=dispensa
+
|VM_Espagnol=dispensación
 +
|VM_Allemand=Abgabe
 
|VM_Etymologie=latin ''dispensātĭo'' distribution, répartition, partage, administration, gestion
 
|VM_Etymologie=latin ''dispensātĭo'' distribution, répartition, partage, administration, gestion
 
|VM_Définition=Acte pharmaceutique associant à la [[Délivrance|délivrance]] d'un médicament ou d'un dispositif médical, l’analyse pharmaceutique de l’ordonnance médicale, la préparation éventuelle des doses à administrer, la mise à disposition des informations et conseils nécessaires à un bon usage. (Article R.4235-48 du Code de la Santé publique).
 
|VM_Définition=Acte pharmaceutique associant à la [[Délivrance|délivrance]] d'un médicament ou d'un dispositif médical, l’analyse pharmaceutique de l’ordonnance médicale, la préparation éventuelle des doses à administrer, la mise à disposition des informations et conseils nécessaires à un bon usage. (Article R.4235-48 du Code de la Santé publique).
|VM_Commentaires=Les bonnes pratiques de dispensation des médicaments dans les pharmacies d’officine et établissements de soin, les pharmacies mutualistes et les pharmacies de secours minières, ainsi que les règles techniques applicables aux sites Internet de commerce électronique de médicaments à usage humain, sont applicables depuis le 1<sup>er</sup> février 2017 (arrêté du 28 novembre 2016).<br />L’ensemble des pharmaciens de la chaîne du médicament dispose désormais de textes de référence concernant leur exercice. À ces contraintes, s’ajoutent désormais celles liées aux obligations en matière de [[Sérialisation|sérialisation du médicament]].
+
|VM_Commentaires=La '''dispensation adaptée''' se définit comme une dispensation efficiente renforçant le bon usage, l'observance, la lutte contre le gaspillage et la diminution du risque iatrogénique. Dans le respect de la prescription médicale, et uniquement pour les traitements dont la posologie peut varier en fonction des besoins du patient pendant la durée de la prescription, le pharmacien peut adapter la dispensation. Il ne s'agit donc pas d'une modification ou d'une adaptation de la prescription médicale, ni d'un point de vue de la durée de traitement, ni des médicaments prescrits. Ce dispositif est limité à une liste de classes thérapeutiques définie par la Convention nationale des pharmaciens d’officine.<br />''La dispensation des médicaments dans les pharmacies d’officine et établissements de soin, les pharmacies mutualistes et les pharmacies de secours minières, ainsi que les règles techniques applicables aux sites Internet de commerce électronique de médicaments à usage humain, doivent être conformes à des bonnes pratiques dont les principes sont définis par arrêté (article L. 5121-5 du Code de la santé publique). À ces contraintes, s’ajoutent des obligations en matière de [[Sérialisation|sérialisation du médicament]].
 
|VM_Légende_illustration=Dispensation.
 
|VM_Légende_illustration=Dispensation.
 
|VM_Position_illustration=Right
 
|VM_Position_illustration=Right
 
|VM_Dimension_illustration=1.25
 
|VM_Dimension_illustration=1.25
 
}}
 
}}

Version du 21 juin 2020 à 19:33

Anglais : dispensing
Espagnol : dispensación
Allemand : Abgabe
Étymologie : latin dispensātĭo distribution, répartition, partage, administration, gestion
n. f. Acte pharmaceutique associant à la délivrance d'un médicament ou d'un dispositif médical, l’analyse pharmaceutique de l’ordonnance médicale, la préparation éventuelle des doses à administrer, la mise à disposition des informations et conseils nécessaires à un bon usage. (Article R.4235-48 du Code de la Santé publique).

La dispensation adaptée se définit comme une dispensation efficiente renforçant le bon usage, l'observance, la lutte contre le gaspillage et la diminution du risque iatrogénique. Dans le respect de la prescription médicale, et uniquement pour les traitements dont la posologie peut varier en fonction des besoins du patient pendant la durée de la prescription, le pharmacien peut adapter la dispensation. Il ne s'agit donc pas d'une modification ou d'une adaptation de la prescription médicale, ni d'un point de vue de la durée de traitement, ni des médicaments prescrits. Ce dispositif est limité à une liste de classes thérapeutiques définie par la Convention nationale des pharmaciens d’officine.
La dispensation des médicaments dans les pharmacies d’officine et établissements de soin, les pharmacies mutualistes et les pharmacies de secours minières, ainsi que les règles techniques applicables aux sites Internet de commerce électronique de médicaments à usage humain, doivent être conformes à des bonnes pratiques dont les principes sont définis par arrêté (article L. 5121-5 du Code de la santé publique). À ces contraintes, s’ajoutent des obligations en matière de sérialisation du médicament.