A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Groupe 7:Thérapie : Différence entre versions

De acadpharm
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
[version vérifiée][version vérifiée]
Ligne 35 : Ligne 35 :
 
|VM_Anglais=gene therapy
 
|VM_Anglais=gene therapy
 
|VM_Espagnol=terapia génica
 
|VM_Espagnol=terapia génica
|VM_Définition=Méthode thérapeutique qui consiste à introduire un gène dans l’organisme, dans un tissu ou dans des cellules, afin de traiter ou prévenir une maladie. Selon la maladie, elle vise à remplacer ou complémenter un allèle mutant défectueux par un allèle fonctionnel (transgène), à transférer un gène à action thérapeutique ou encore de l’ARN capable de réguler ou bloquer partiellement l’expression d’un gène altéré et exprimer une protéine dont l'activité aura un impact thérapeutique. Pour pénétrer dans une cellule, le gène doit être associé à un vecteur, en général un virus modifié, s’intégrant, ou non, dans le génome. Des vecteurs non viraux sont à l’étude.
+
|VM_Définition=Méthode thérapeutique qui consiste à introduire un gène dans l’organisme, dans un tissu ou dans des cellules, afin de traiter ou prévenir une maladie. Selon la maladie, la méthode vise à remplacer ou complémenter un allèle mutant défectueux par un allèle fonctionnel (transgène), à transférer un gène à action thérapeutique ou encore de l’ARN capable de réguler ou bloquer partiellement l’expression d’un gène altéré et exprimer une protéine dont l'activité aura un impact thérapeutique. Pour pénétrer dans une cellule, le gène doit être associé à un vecteur, en général un virus modifié, s’intégrant, ou non, dans le génome. Des vecteurs non viraux sont à l’étude.
 
|VM_Commentaires=Différentes stratégies de biotechnologie envisagées en thérapie génique permettent d’obtenir des cellules et des organismes animaux génétiquement modifiés, utilisés en recherche, en génétique et en pharmacologie expérimentales. Cf [[Transgénique|transgénique]].
 
|VM_Commentaires=Différentes stratégies de biotechnologie envisagées en thérapie génique permettent d’obtenir des cellules et des organismes animaux génétiquement modifiés, utilisés en recherche, en génétique et en pharmacologie expérimentales. Cf [[Transgénique|transgénique]].
 
|VM_Légende_illustration=Thérapie.
 
|VM_Légende_illustration=Thérapie.

Version du 11 décembre 2017 à 20:46

Anglais : therapy
Espagnol : terapia
Étymologie : grec θεραπεία therapéia soin, soins, respect pour les parents, soins attentifs, prévenances, sollicitude, soins quotidiens, entretien, traitement, soins du corps
n. f. Traitement d'une maladie par des agents physiques, médicamenteux...

Thérapie génique

Anglais : gene therapy
Espagnol : terapia génica
Méthode thérapeutique qui consiste à introduire un gène dans l’organisme, dans un tissu ou dans des cellules, afin de traiter ou prévenir une maladie. Selon la maladie, la méthode vise à remplacer ou complémenter un allèle mutant défectueux par un allèle fonctionnel (transgène), à transférer un gène à action thérapeutique ou encore de l’ARN capable de réguler ou bloquer partiellement l’expression d’un gène altéré et exprimer une protéine dont l'activité aura un impact thérapeutique. Pour pénétrer dans une cellule, le gène doit être associé à un vecteur, en général un virus modifié, s’intégrant, ou non, dans le génome. Des vecteurs non viraux sont à l’étude.

Différentes stratégies de biotechnologie envisagées en thérapie génique permettent d’obtenir des cellules et des organismes animaux génétiquement modifiés, utilisés en recherche, en génétique et en pharmacologie expérimentales. Cf transgénique.

Thérapie photodynamique

Anglais : photodynamic therapy
Espagnol : terapia fotodinámica
Traitement de certaines affections (pré-cancéreuses, dermatologiques ou vasculaires ophtalmiques impliquant l’illumination par la lumière visible, et en présence d’oxygène, du tissu à traiter préalablement exposé à un agent photosensibilisant (ou photosensibilisateur). Ces trois éléments, oxygène-lumière-agent photosensibilisant, participent à la réaction photochimique dans laquelle le photosensibilisateur est activé, par la lumière, pour interagir avec l’oxygène moléculaire et produire des espèces réactives de l’oxygène hautement cytotoxiques. Seules les cellules exposées à la fois au photosensibilisateur et à la lumière, sont détruites. Cette destruction sélective est non seulement due à la distribution préférentielle du photosensibilisateur dans les tissus malades, mais également à l’activation précise, de ce dernier, par la lumière dirigée vers les tissus cibles.