A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Groupe 7:Thérapie

De acadpharm
Révision datée du 2 mars 2015 à 16:05 par L.strappazon (discussion | contributions) (1 version)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NE PAS PUBLIER - RELECTURE EN COURS (fond)

Anglais : therapy
Espagnol : terapia
Étymologie : grec θεραπεία therapéia soin, soins, respect pour les parents, soins attentifs, prévenances, sollicitude, soins quotidiens, entretien, traitement, soins du corps
n. f. Traitement d'une maladie - génique ang gene therapy esp terapia génica méthode thérapeutique qui consiste à introduire un gène dans l'organisme, dans un tissu ou dans des cellules, afin de traiter une maladie. Vise à remplacer ou complémenter un allèle mutant défectueux par un allèle fonctionnel ou à surexprimer une protéine, dont l'activité aurait un impact thérapeutique. Pour pénétrer dans une cellule, le gène doit être associé à un vecteur, en général un virus modifié s'intégrant, ou non, dans le génome (des vecteurs non viraux sont à l'étude). Différentes stratégies de biotechnologie envisagées en thérapie génique permettent d'obtenir des cellules et des organismes animaux génétiquement modifiés utilisés en recherche, en génétique et en pharmacologie expérimentales. Cf transgénique - photodynamique ang photodynamic therapy esp terapia fotodinámica, traitement de certaines affections (précancéreuses, dermatologiques ou vasculaires ophtalmiques impliquant l'illumination par la lumière visible, et en présence d'oxygène, du tissu à traiter préalablement exposé à un agent photosensibilisant (ou photosensibilisateur). Ces trois éléments, oxygène – lumière – agent photosensibilisant, participent à la réaction photochimique dans laquelle le photosensibilisateur est activé par la lumière pour interagir avec l'oxygène moléculaire et produire des espèces réactives de l'oxygène hautement cytotoxiques. Seules les cellules exposées à la fois au photosensibilisateur et à la lumière sont détruites. Cette destruction sélective est non seulement due à la distribution préférentielle du photosensibilisateur dans les tissus malades, mais également à l'activation précise de ce dernier par la lumière dirigée vers les tissus cibles.