Ouvrir le menu principal
Dernière modification de cette page le 06 janvier 2022
Maribavir.

n. m. (DCI). Petite molécule de synthèse, avec un squelette β-L-ribofuranosyl-1H-benzimidazole, agent antiviral actif sur les cytomégalovirus (CMV).
Son mécanisme d’action est différent de celui d’autres antiviraux utilisés dans le traitement d’infections à cytomégalovirus (CMV), comme le ganciclovir, le valganciclovir, le cidofovir ou le foscarnet. En effet, il cible la protéine sérine - thréonine kinase pUL97 ( Unique long ) du CMV humain au site de liaison de l’ATP et, ainsi, il abolit l’action de la phosphotransférase nécessaire à la réplication de l’ADN, à l’encapsidation et à la sortie du virus du noyau cellulaire. Il bloque donc la réplication des CMV humains résistant au ganciclovir, valganciclovir, cidofovir ou foscarnet.

Il est administré, par voie orale, dans le traitement de patients âgés de plus de 12 ans et dont le poids est supérieur à 35 kg qui, après une transplantation d’organe, ont contracté une infection à CMV résistante aux antiviraux conventionnels.