A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Parthénolide

De acadpharm
Révision datée du 5 octobre 2020 à 05:54 par Automate-maintenance (discussion | contributions) (Mise à jour date de révision)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dernière modification de cette page le 04 octobre 2020


Pharmacognosie



Parthénolide.

Anglais : parthenolide
Espagnol : partenolida
Étymologie : grec παρθένος parthénos jeune fille, vierge, latin parthenium nom de l’espèce à partir de laquelle cette substance a été isolée, suffixe -olide lactone
n. m. Lactone sesquiterpénique à squelette germacranolide isolée de la grande camomille, Tanacetum parthenium (L.) Schultz Bip., Asteraceae ex-Composées, récemment reproduite par synthèse. Mécanisme d’action complexe et encore incomplètement élucidé ; nombreuses propriétés pharmacologiques mises en évidence, en particulier anti-inflammatoires et antiprolifératives dues, au moins pour une part, à une forte inhibition du facteur nucléaire κB (NF-κB) et de l’activité de la carboxypeptidase de la tubuline ; activité s’exerçant de façon privilégiée sur les cellules souches cancéreuses. Le parthénolide, comme d’autres lactones sesquiterpéniques présentes dans des Asteraceae, peut provoquer des dermatites de contact allergiques.

Possibilité d’utilisation freinée par une très faible hydrosolubilité et une biodisponibilité limitée, mais préparation de nombreux dérivés plus hydrosolubles, parmi lesquels le diméthylaminoparthénolide (DMAPT) sous forme de fumarate, en cours d’évaluation dans divers types de leucémies, le myélome multiple, les cancers de la vessie, du poumon non à petites cellules… Un effet bénéfique sur la régénération des nerfs, la contractilité du muscle cardiaque et la prévention des métastases est également étudié.