A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Qualité

De acadpharm
Révision datée du 8 octobre 2018 à 19:03 par Automate-maintenance (discussion | contributions) (Mise à jour date de révision)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dernière modification de cette page le 08 octobre 2018
Anglais : quality
Espagnol : calidad
Allemand : Quality
Étymologie : lat quālĭtās, génitif quālĭtātis, qualité, manière d’être
n. f. Ensemble des propriétés et caractéristiques d'une chose ou d'une personne leur conférant une certaine aptitude.



Assurance Qualité



Ensemble des propriétés et caractéristiques d’un produit ou d’un service lui conférant l'aptitude à satisfaire des besoins exprimés et implicites (NF X 50 - 120). Selon NF EN ISO 9000, le terme « qualité » peut être utilisé avec des qualificatifs tels que médiocre, bon, excellent ou encore « intrinsèque » (par opposition à « attribuée ») qui signifie présente dans quelque chose, notamment en tant que caractéristique permanente.

Selon NF EN ISO 8402, il est des cas (situation contractuelle ou environnement réglementé tel que le domaine de la sécurité nucléaire) où les besoins sont spécifiés, tandis que dans d’autres, il convient d’identifier les besoins implicites. Dans de nombreux cas, les besoins évoluent avec le temps ; il faut alors procéder à une revue périodique des exigences. Ils sont habituellement traduits en caractéristiques avec des critères spécifiés. Les besoins peuvent inclure, par exemple, des aspects de performance, de facilité d’emploi, de sûreté de fonctionnement, de sécurité, des aspects relatifs à l’environnement, des aspects économiques et esthétiques.
A noter que le terme « qualité » n'est pas utilisé isolément ni pour exprimer un degré d’excellence dans un sens comparatif, ni pour des évaluations techniques dans un sens quantitatif. Pour exprimer ces deux sens, il est bon qu’un qualificatif soit utilisé. On peut utiliser, par exemple, les termes suivants : « qualité relative » lorsque les entités sont classées en fonction de leur degré d’excellence ou d’une manière comparative ; « niveau de qualité » dans un sens quantitatif (tel qu’employé dans le contrôle par échantillonnage) et « mesure de la qualité » lorsque des évaluations techniques précises sont effectuées. L’obtention d’une qualité satisfaisante implique l’ensemble des phases de la boucle de la qualité et les contributions à la qualité de ces différentes phases sont parfois considérées séparément ; par exemple, « qualité due à la définition des besoins », « qualité due à la conception du produit », « qualité due à la conformité », « qualité due au soutien du produit tout au long du cycle de vie ». Dans certains textes existants, on identifie la qualité à « l’aptitude à l’usage » ou à « l’aptitude à l’emploi » ou à la « satisfaction du client » ou à la « conformité aux exigences ».
Ces notions ne représentent que certaines facettes de la qualité telle que définie ci-dessus. Le critère économique ainsi que le critère « temps » font partie intégrante de la qualité perçue par le client, mais aussi par le fournisseur. Une définition de la qualité pourrait donc être l'optimisation du triplet qualité-coût-délai, dans l’intérêt réciproque du couple client-fournisseur.
Cf contrôle de qualité.



Microbiologie - Pharmacie galénique



Qualité microbiologique

Anglais : microbiological quality
Espagnol : calidad microbiológica
Terme habituellement utilisé pour désigner le niveau de charge microbienne (biocharge) d’une substance pour usage pharmaceutique non stérile ou d’une préparation pharmaceutique.

Pour les préparations pharmaceutiques et les substances pour usage pharmaceutique non stériles ainsi que pour les médicaments à base de plantes pour usage oral, la Pharmacopée européenne donne des critères d’acceptation fondés sur le dénombrement des germes aérobies totaux (DGAT) et des moisissures / levures totales (DMLT) ainsi que sur la recherche de certains germes spécifiés selon la voie d’administration.