A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Radis noir : Différence entre versions

De acadpharm
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
[version non vérifiée][version vérifiée]
m (1 version)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
{{Titre et classement
 
{{Titre et classement
 +
|VM_Titre_gras=Oui
 +
|VM_Titre_italique=Non
 
|VM_Clé_de_classement=radis noir
 
|VM_Clé_de_classement=radis noir
|VM_Titre_italique=Non
 
 
|VM_Extension_titre_italique=Non
 
|VM_Extension_titre_italique=Non
 
}}
 
}}
 
{{Définition
 
{{Définition
|VM_Groupe=Groupe_4
+
|VM_Groupe=Groupe 4
 
}}
 
}}
 
{{Références}}
 
{{Références}}

Version du 25 mars 2015 à 22:35


Pharmacognosie



Synonyme(s) : radis d’hiver ou radis d’Espagne ou raifort des Parisiens (noms vernaculaires)
Anglais : black radish
Espagnol : rábano negro
Étymologie : latin radix racine et niger noir
n. m. Herbacée indigène (Raphanus raphanistrum ssp sativus [L.] Domin, = R. sativus var. niger [Mill.] J. Kern., Brassicaceae ex-Crucifères). Racine volumineuse, à surface noire et sillonnée, renfermant des glucosinolates ; réputation non prouvée de « draineur hépatobiliaire ».

En l’absence de données cliniques fiables, emploi traditionnel (extraits, jus frais) comme cholérétique ou cholagogue (la cholélithiase constitue une contre-indication) et au cours des affections bronchiques aiguës bénignes ; en usage local, en cas d’érythème solaire, de brûlures superficielles et peu étendues, d’érythème fessier.
Parfois désigné sous le nom de « raifort des Parisiens » ou encore « raifort cultivé », le radis noir ne doit pas être confondu avec le véritable raifort,
Armoracia rusticana G. Gaertn., B. Mey & Scherb.