A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Rapalogue : Différence entre versions

De acadpharm
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
[version non vérifiée][version vérifiée]
(Page créée avec « {{Titre_et_classement|VM_Clé_de_classement=rapalogue|VM_Titre_gras=Oui|VM_Titre_italique=Non}}{{Définition|VM_Groupe=Groupe_4}}{{Références}} »)
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
{{Titre_et_classement|VM_Clé_de_classement=rapalogue|VM_Titre_gras=Oui|VM_Titre_italique=Non}}{{Définition|VM_Groupe=Groupe_4}}{{Références}}
+
{{Titre et classement
 +
|VM_Titre_gras=Oui
 +
|VM_Titre_italique=Non
 +
|VM_Clé_de_classement=rapalogue
 +
}}
 +
{{Définition
 +
|VM_Groupe=Groupe 4
 +
}}
 +
{{Références}}

Version du 20 mars 2015 à 10:02


Pharmacognosie



Anglais : rapalog
Espagnol : rapalog
Étymologie : néologisme formé par la contraction de rapamycine et analogue
n. m. Terme désignant des substances apparentées à la rapamycine (DCI : sirolimus) et obtenues à partir d’elle par hémisynthèse, imaginées pour améliorer et éventuellement modifier les propriétés pharmaceutiques et pharmacocinétiques de la molécule naturelle.

Plusieurs de ces rapalogues (évérolimus, temsirolimus, umirolimus, zotarolimus) sont actuellement utilisés, avec des indications en immunologie, cancérologie et cardiologie ; d’autres sont en cours d’évaluation (ridaforolimus…).