A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Ursodésoxycholique (acide) : Différence entre versions

De acadpharm
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
[version non vérifiée][version vérifiée]
m (1 version)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
{{Titre et classement
 
{{Titre et classement
 +
|VM_Titre_gras=Oui
 +
|VM_Titre_italique=Non
 
|VM_Clé_de_classement=ursodesoxycholique (acide)
 
|VM_Clé_de_classement=ursodesoxycholique (acide)
|VM_Titre_italique=Non
 
 
|VM_Extension_titre_italique=Non
 
|VM_Extension_titre_italique=Non
 
}}
 
}}
 
{{Définition
 
{{Définition
|VM_Groupe=Groupe_7
+
|VM_Groupe=Groupe 7
 
}}
 
}}
 
{{Références}}
 
{{Références}}

Version du 7 mars 2015 à 02:53

Ursodésoxycholique (acide).

Synonyme(s) : ursosdiol
Anglais : ursodeoxycholic acid
Espagnol : ácido ursodeoxicólico
Étymologie : latin ursus ours, préfixe di, dé ou de qui signifie négation, privation ou séparation, grec ὀξύς oxús aigu, pour le radical oxy– et χολή kholế bile, suffixe –ique fonction acide
n. m. (DCI). Acide biliaire naturel présent, en très faible quantité chez l'Homme, et qui ne possède, comme l'acide chénodésoxycholique, que deux groupes OH dans le noyau. Contrairement aux acides biliaires endogènes (acide cholique) dont il favorise la circulation entérohépatique, l'acide ursodésoxycholique est hydrophile et dépourvu de propriétés détergentes. Il diminue l'absorption intestinale du cholestérol et augmente son catabolisme hépatique en acides biliaires.

Inscrit à la Pharmacopée Européenne (monographie 04/2010, 1275).

L'acide ursodésoxycholique est indiqué dans les lithiases biliaires cholestéroliques et dans les hépatopathies cholestatiques chroniques, telles que la cirrhose biliaire primitive, la cholangite sclérosante et l'atteinte hépatique de la mucoviscidose.