A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Zinostatine stimalamer : Différence entre versions

De acadpharm
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
[version vérifiée][version vérifiée]
(Mise à jour date de révision)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
{{Titre et classement
 
{{Titre et classement
|VM_Date_de_révision=19 janvier 2016
 
 
|VM_Titre_gras=Oui
 
|VM_Titre_gras=Oui
 
|VM_Titre_italique=Non
 
|VM_Titre_italique=Non
 
|VM_Clé_de_classement=zinostatine stimalamer
 
|VM_Clé_de_classement=zinostatine stimalamer
 +
|VM_Cible=Non
 +
|VM_Lien_DirPub=Non
 +
|VM_Date_de_révision=19 janvier 2016
 
|VM_Extension_titre_italique=Non
 
|VM_Extension_titre_italique=Non
 
}}
 
}}
 
{{Définition
 
{{Définition
|VM_Groupe=Groupe 1
+
|VM_Groupe=Groupe 1bis
 
}}
 
}}
 
{{Références}}
 
{{Références}}

Version du 13 mai 2016 à 11:27

Dernière modification de cette page le 19 janvier 2016
Synonyme(s) : néocarzinostatine
n. f. (DCI). Dérivé antibiotique naturel à propriété cytotoxique, appartenant au groupe des ène‑diynes, obtenu, par extraction, à partir de culture de Streptomyces carzinostaticus. La conjugaison de cette substance avec un copolymère alterné de styrène et d'acide maléique conduit à la zinostatine stimalamer. Ce produit conjugué agit par induction de coupures de brins sur l'ADN, en augmentant les défenses de l'hôte, par induction de la production d'interféron et en activant les macrophages.

Indication, par injection dans l'artère hépatique, dans le traitement du cancer du foie.