Amivantamab

De Le dictionnaire
Amanitine ←

Amidotrizoïque (acide) n. m. Dérivé tri-iododiacétamido benzoïque, utilisé sous forme de sel mixte de sodium et de méglumine.Inscrit sur la liste des Médicaments essentiels de lOMS et à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2016, 0873).

Amifampridine n. m. 3,4-diaminopyridine. Antispastique, analogue de la dalfampridine (ou 4-aminopyridine) qui bloque les canaux potassiques voltage-dépendants, prolongeant ainsi la dépolarisation de la membrane des cellules présynaptiques. Le prolongement du potentiel daction augmente le transport du calcium vers les terminaisons nerveuses avec augmentation des concentrations intracellulaires de calcium,…

Amifostine n. f. HPrécurseur pharmacologique (prodrogue) détoxifiant utilisé en chimiothérapie, par des agents alkylants ou par des sels de platine, et en radiothérapie.

Amikacine n. f. Antibiotique hémisynthétique de la classe des aminosides préparé à partir de la kanamycine A ; active principalement sur des bactéries à Gram négatif, l’amikacine présente la néphrotoxicité et l’ototoxicité propres aux aminosides.Inscrite sur la liste des Médicaments essentiels de lOMS et à la Pharmacopée Européenne,…

Amiloride (chlorhydrate d') n. m. Diurétique épargneur du potassium à activité natriurétique.Inscrit sur la liste des Médicaments essentiels de lOMS et à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2016, 0651).

Amincissant adjectif Se dit d’une substance qui agit essentiellement au niveau des adipocytes pour en réduire l’importance, par exemple la caféine.

Amine n. f. Molécule azotée dérivant de l’ammoniac par remplacement d’un ou plusieurs atomes d’hydrogène par des restes carbonés :.

Amino-acétique (acide)

Aminoacide

Aminoalcool n. m. Molécule comportant simultanément une fonction amine et une fonction alcool.

Acide amino-acétique n. m. Acide 6 aminohexanoïque, antifibrinolytique par inhibition des activateurs du plasminogène et anti-inflammatoire.Inscrit à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2008, 0874).

Aminoester n. m. Molécule comportant simultanément une fonction amine et une fonction ester.

Amino-éthanol arylé n. m. Squelette à la base d’une classe d’antihistaminiques H : diphénhydramine doxylamine.

Aminoglycoside

2-amino-3-(3-hydroxy-5-méthyl-isoxazol-4-yl) propionique (acide) - (ampa) n. m. Acide aminé agoniste préférentiel dun sous-type de récepteur à lacide glutamique également sensible au kaïnate, doù la dénomination de ce sous-type de récepteurs AMPA-kaïnate.

Aminolévulinique acide (chlorhydrate d’) n. m. Précurseur biochimique naturel de l’hème, qui est métabolisé in vivo en porphyrines fluorescentes, en particulier en protoporphyrine IX (PPIX). L’administration de 5-ALA exogène conduit à l’accumulation de PPIX dans les tissus cibles. En présence de lumière visible, la fluorescence de la PPIX peut être utilisée, dans…

Acide 6-aminopénicillanique n. m. Squelette de base des pénicillines. Matière première pour la préparation des pénicillines hémisynthétiques, il est obtenu par fermentation de certaines souches de Penicillium ou par hydrolyse ménagée de pénicillines naturelles.

Aminopeptidase n. f. Terme générique pour désigner des enzymes protéolytiques du groupe des exopeptidases libérant lacide aminé N-terminal (dont le groupe NH est libre) dun peptide ou dune protéine.

Aminophénazone n. f. Analgésique et antipyrétique de type non stéroïdien qui fut très utilisé. Action anti-inflammatoire au stade aigu de linflammation, par inhibition de la sortie des enzymes lysosomiales.

Aminophylline n. f. Sel de la théophylline avec l’éthylène-diamine.

Aminoptérine

Aminopyrine

Aminoquinoléine n. f. Nom générique regroupant les composés aminés en 4 (chloroquine, hydroxychloroquine), amodiaquine) ou en 8 (primaquine) de la quinoléine, composés utilisés comme antipaludiques et parfois anti-inflammatoires.

Aminosalicylique (acide)

Aminoside n. m. Nom générique pour des antibiotiques antibactériens formant une classe très homogène. Structure générale dhétéroside à génine 2-desoxystreptamine ou streptidine liée à plusieurs oses dont au moins un est aminé. Obtention par fermentation de souches de Streptomyces (streptomycine, néomycine, framycétine, paromomycine), de Streptoalloteichus (tobramycine) ou de…

Acide aminosuccinique

Aminotransférase n. f. Enzyme catalysant le transfert réversible dune fonction amine primaire dun acide aminé sur un cétoacide. L’acide cétoglutarique qui est le plus souvent l’accepteur est transformé en acide glutamique.

Amiodarone (chlorhydrate d') n. f. Dérivé di-iodé (et à noyau benzofurane), anti-arythmique cardiaque de type III selon la classification de Singh - Vaughan Williams (classification introduite, en 1970, par B. N. Singh à l’occasion de sa thèse dans le laboratoire de E. M. Vaughan Williams à Oxford).Inscrite sur la…

Amisulpride

Amitriptyline (chlorhydrate d') n. f. Antidépresseur.Inscrite sur la liste des Médicaments essentiels de lOMS et à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2008, 0464).


Amlodipine (bésilate d') n. f. Inhibiteur calcique vasculaire sélectif, appartenant à la classe des dihydropyridines.

AMM

Ammi Nom d’un genre d’Apiaceae ex-Ombellifères, herbacées d’origine méditerranéenne dont deux espèces ont un intérêt pharmaceutique, lammi élevé et lammi khella.

Ammoniac n. m. De formule NH, gaz incolore d’odeur piquante, suffocant, se liquéfiant à -33,35 °C. Très soluble dans l’eau.

Ammoniaque n. f. Nom usuel donné à une solution aqueuse de gaz ammoniac. Douée de propriétés basiques en raison de la présence d’ions OH, elle réagit avec les acides pour donner des sels d’ammonium.

Ammoniémie n. f. Concentration plasmatique de l’ion ammonium NH physiologiquement formé par désamination de biomolécules azotées telles que les acides aminés. Composé toxique spécifiquement transformé par l’hépatocyte en urée hydrosoluble et atoxique, ou éliminé dans les urines.

Ammonium n. m. Cation polyatomique NH.

Amnésie n. f. Perte totale ou partielle de la mémoire.

Amniocentèse n. f. Geste invasif qui consiste à prélever in utero, avec guidage échographique, un petit volume du liquide amniotique qui entoure le fœtus. L’isolement des cellules fœtales permettra de réaliser un caryotype à la recherche d’anomalies chromosomiques (trisomie 21, par exemple) ou de rechercher des anomalies génétiques…

Amnios n. m. Annexe embryonnaire des vertébrés amniotes, mince membrane dorigine ectodermique tapissant la face interne du placenta et du chorion, limitant la cavité amniotique qui enveloppe lembryon puis le fœtus et contenant le liquide amniotique.

Amniotique adj. Qui a rapport à lamnios, le liquide amniotique qui protège le fœtus des traumatismes et de la déshydratation, permet les mouvements fœtaux et est éliminé au moment de la rupture de la "poche des eaux" qui précède lexpulsion du fœtus.

Amodiaquine n. f. Molécule de synthèse dérivée de l’amino-4-quinoléine, douée de propriétés antipaludiques. L’amodiaquine est rapidement absorbée par voie orale et métabolisée (par le cytochrome P4L’amodiaquine et son métabolite principal s’accumulent dans la vacuole digestive du parasite et diminuent son acidité. Au cours du processus de protéolyse de…

Amoebicide Se dit dune substance ou dun médicament utilisé dans le traitement de lamoebose intestinale ou tissulaire. Selon la localisation des amibes, laction de lamoebicide doit sexercer seulement dans la lumière intestinale ou plus généralement dans les tissus. On distingue les amoebicides de contact, contre les…

Amoebome n. m. Tumeur inflammatoire colique, de siège cœcal ou sigmoïdien, dorigine amibienne, apparaissant après/ou à distance d’un épisode dysentérique. Il sagit dune lésion granulomateuse du côlon associée à une tuméfaction quil est possible de palper au niveau de la paroi intestinale qui peut simuler cliniquement et radiologiquement…

Amoebose n. f. Parasitose cosmopolite des régions tempérées et intertropicales humides. Ensemble des troubles provoqués par la présence dans le côlon et éventuellement dans dautres organes dEntamoeba histolytica (Cf amibe).

Amorce n. f. En biologie moléculaire, se dit de loligonucléotide qui, hybridé avec une matrice dacide nucléique, permet à une polymérase de déclencher la synthèse du brin complémentaire.

Amorolfine (chlorhydrate d') n. f. Dérivé de la morpholine antifongique topique à large spectre, inhibiteur de la synthèse de l’ergostérol.

Amorphe adj. Se dit dun composé dans lequel les atomes ne sont pas répartis de manière régulière, à moyenne et à longue distance, ce qui les distingue des composés cristallisés. Les verres et certains polymères sont des composés amorphes.

Amoxapine

Amoxicilline n. f. Pénicilline d’hémisynthèse de type A, dérivé phénolique de l’ampicilline, à spectre antibiotique élargi .Inscrite, seule et en association avec lacide clavulanique, sur la liste des Médicaments essentiels de lOMS et inscrite à la Pharmacopée Européenne, monographies 01/2013, 0260 et 01/2008, 0577 (amoxicilline sodique).

AMP

AMPA

AMPc

Ampelidaceae

Ampérométrie n. f. Méthode électrochimique permettant de repérer le point équivalent d’une réaction de titrage en suivant l’intensité maximale dite limite qui parcourt la cellule de titrage en fonction du volume de solution titrante ajouté. L’intensité limite est proportionnelle à la concentration de l’espèce électroactive qui peut être…

Amphétamine n. f. (2-phénylisopropyl) amine ou 1-phényl-2-amino-propane, substance adrénergique de synthèse utilisée sous forme d (dexamphétamine) la plus active. Elle libère des neuromédiateurs catécholaminergiques (dopamine et noradrénaline) produisant ainsi des effets nooanaleptiques, anorexigènes et sympathomimétiques indirects.Inscrite (amfétamine) à la Pharmacopée Européenne, monographie 01/2008, 0368 (sulfate d)

Amphigène adj. En mycologie, signfie tapissant lensemble du sporophore, donc orienté dans toutes les directions. Par exemple, les clavaires ont un hyménophore amphigène.

Amphiphile adj. et n. m. Qualifie ou désigne les molécules et les ions adsorbés aux interfaces possédant à la fois un groupe hydrophile (polaire) et un groupe lipophile (apolaire).

Amphiprotique adj. m. Se dit d’un solvant possédant à la fois un caractère acide et basique, par exemple l’eau.

Amphiprotonique



→ Amylose

Amivantamab

Dernière modification de cette page le 02 juin 2021


Synonyme(s) : amivantamab-vmjw

n. m.  (DCI). Anticorps humain bispécifique, de type IG1-κ, dirigé contre le récepteur du facteur de croissance épidermique EGFR (epidermal growth factor receptor) et le récepteur MET (mesenchymal epithelial transition, ou HGFR hepatocyte growth factor receptor). Ces 2 récepteurs transmembranaires activent des voies de signalisation intracellulaire synergiques pour stimuler la croissance cellulaire. Des mutations et amplifications de EGFR et MET sont à l’origine de tumeurs diverses dont le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC).

L’amivantamab est indiqué dans le traitement des patients adultes atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC), localement avancé ou métastatique, après chimiothérapie par le platine, et avec une mutation du récepteur du facteur de croissance épidermique EGFR  par insertion de l’exon 20 (attestée par un test approuvé par la FDA).

Références et annexes : Yun J, Lee S-H, Kim S-Y, Jeong S-Y, Kim J-H, et al. Antitumor Activity of Amivantamab (JNJ-61186372), an EGFR-MET Bispecific Antibody, in Diverse Models of EGFR Exon 20 Insertion-Driven NSCLC. Cancer Discov 2020; 10(8): 1194–209. Doi: 10.1158/2159-8290.CD-20-0116