Amphiphile

De Le dictionnaire
Amidon ←

Amisulpride

Amitriptyline (chlorhydrate d') n. f. Antidépresseur.Inscrite sur la liste des Médicaments essentiels de lOMS et à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2008, 0464).

Amivantamab n. m. Anticorps humain bispécifique, de type IG1-κ, dirigé contre le récepteur du facteur de croissance épidermique EGFR (epidermal growth factor receptor) et le récepteur MET (mesenchymal epithelial transition, ou HGFR hepatocyte growth factor receptor). Ces 2 récepteurs transmembranaires activent des voies de signalisation intracellulaire synergiques pour…

Amlodipine (bésilate d') n. f. Inhibiteur calcique vasculaire sélectif, appartenant à la classe des dihydropyridines.

AMM

Ammi Nom d’un genre d’Apiaceae ex-Ombellifères, herbacées d’origine méditerranéenne dont deux espèces ont un intérêt pharmaceutique, lammi élevé et lammi khella.

Ammoniac n. m. De formule NH, gaz incolore d’odeur piquante, suffocant, se liquéfiant à -33,35 °C. Très soluble dans l’eau.

Ammoniaque n. f. Nom usuel donné à une solution aqueuse de gaz ammoniac. Douée de propriétés basiques en raison de la présence d’ions OH, elle réagit avec les acides pour donner des sels d’ammonium.

Ammoniémie n. f. Concentration plasmatique de l’ion ammonium NH physiologiquement formé par désamination de biomolécules azotées telles que les acides aminés. Composé toxique spécifiquement transformé par l’hépatocyte en urée hydrosoluble et atoxique, ou éliminé dans les urines.

Ammonium n. m. Cation polyatomique NH.

Amnésie n. f. Perte totale ou partielle de la mémoire.

Amniocentèse n. f. Geste invasif qui consiste à prélever in utero, avec guidage échographique, un petit volume du liquide amniotique qui entoure le fœtus. L’isolement des cellules fœtales permettra de réaliser un caryotype à la recherche d’anomalies chromosomiques (trisomie 21, par exemple) ou de rechercher des anomalies génétiques…

Amnios n. m. Annexe embryonnaire des vertébrés amniotes, mince membrane dorigine ectodermique tapissant la face interne du placenta et du chorion, limitant la cavité amniotique qui enveloppe lembryon puis le fœtus et contenant le liquide amniotique.

Amniotique adj. Qui a rapport à lamnios, le liquide amniotique qui protège le fœtus des traumatismes et de la déshydratation, permet les mouvements fœtaux et est éliminé au moment de la rupture de la "poche des eaux" qui précède lexpulsion du fœtus.

Amodiaquine n. f. Molécule de synthèse dérivée de l’amino-4-quinoléine, douée de propriétés antipaludiques. L’amodiaquine est rapidement absorbée par voie orale et métabolisée (par le cytochrome P4L’amodiaquine et son métabolite principal s’accumulent dans la vacuole digestive du parasite et diminuent son acidité. Au cours du processus de protéolyse de…

Amoebicide Se dit dune substance ou dun médicament utilisé dans le traitement de lamoebose intestinale ou tissulaire. Selon la localisation des amibes, laction de lamoebicide doit sexercer seulement dans la lumière intestinale ou plus généralement dans les tissus. On distingue les amoebicides de contact, contre les…

Amoebome n. m. Tumeur inflammatoire colique, de siège cœcal ou sigmoïdien, dorigine amibienne, apparaissant après/ou à distance d’un épisode dysentérique. Il sagit dune lésion granulomateuse du côlon associée à une tuméfaction quil est possible de palper au niveau de la paroi intestinale qui peut simuler cliniquement et radiologiquement…

Amoebose n. f. Parasitose cosmopolite des régions tempérées et intertropicales humides. Ensemble des troubles provoqués par la présence dans le côlon et éventuellement dans dautres organes dEntamoeba histolytica (Cf amibe).

Amorce n. f. En biologie moléculaire, se dit de loligonucléotide qui, hybridé avec une matrice dacide nucléique, permet à une polymérase de déclencher la synthèse du brin complémentaire.

Amorolfine (chlorhydrate d') n. f. Dérivé de la morpholine antifongique topique à large spectre, inhibiteur de la synthèse de l’ergostérol.

Amorphe adj. Se dit dun composé dans lequel les atomes ne sont pas répartis de manière régulière, à moyenne et à longue distance, ce qui les distingue des composés cristallisés. Les verres et certains polymères sont des composés amorphes.

Amoxapine

Amoxicilline n. f. Pénicilline d’hémisynthèse de type A, dérivé phénolique de l’ampicilline, à spectre antibiotique élargi .Inscrite, seule et en association avec lacide clavulanique, sur la liste des Médicaments essentiels de lOMS et inscrite à la Pharmacopée Européenne, monographies 01/2013, 0260 et 01/2008, 0577 (amoxicilline sodique).

AMP

AMPA

AMPc

Ampelidaceae

Ampérométrie n. f. Méthode électrochimique permettant de repérer le point équivalent d’une réaction de titrage en suivant l’intensité maximale dite limite qui parcourt la cellule de titrage en fonction du volume de solution titrante ajouté. L’intensité limite est proportionnelle à la concentration de l’espèce électroactive qui peut être…

Amphétamine n. f. (2-phénylisopropyl) amine ou 1-phényl-2-amino-propane, substance adrénergique de synthèse utilisée sous forme d (dexamphétamine) la plus active. Elle libère des neuromédiateurs catécholaminergiques (dopamine et noradrénaline) produisant ainsi des effets nooanaleptiques, anorexigènes et sympathomimétiques indirects.Inscrite (amfétamine) à la Pharmacopée Européenne, monographie 01/2008, 0368 (sulfate d)

Amphigène adj. En mycologie, signfie tapissant lensemble du sporophore, donc orienté dans toutes les directions. Par exemple, les clavaires ont un hyménophore amphigène.


Amphiprotique adj. m. Se dit d’un solvant possédant à la fois un caractère acide et basique, par exemple l’eau.

Amphiprotonique

Ampholyte adj. et n. m. Qualifie et désigne une substance amphotère possédant, dans sa structure, un groupement acide différent du groupement basique. Exemple les acides aminés.

Amphotère adj.

Amphotéricine B n. f. Antibiotique antifongique à large spectre de la classe des macrolides polyéniques, obtenu par fermentation de souches de lactinobactérie Streptomyces nodosus. L’amphotéricine B se lie à l’ergostérol, un constituant de la membrane des champignons sensibles, notamment les levures ; il en résulte la formation de pores…

Amphotérisation

Ampicilline n. f. Antibiotique de formule identique à celle de l’amoxicilline, sans OH phénolique, chef de file des pénicillines de type A, à spectre élargi aux cocci à gram négatif.Inscrite sur la liste des Médicaments essentiels de lOMS et à la Pharmacopée Européenne, monographie 01/2008, 0167, 0168 (trihydratée)…

Amplificateur n. m. Séquence dADN amplifiant très fortement la transcription dun ou plusieurs gènes situés en cis. Peut agir à de longues distances du gène et dans les deux orientations.

Amplification n. f.

Amplitude n. f. Variabilité totale de rythme d’une période déterminée correspondant à la différence de valeur entre le moment du pic et celui du creux de la fonction considérée.

Ampoule n. f. Enveloppe renflée ou vésicule étanche.

Amprénavir n. m. Composé antirétroviral, inhibiteur compétitif de la protéase du VIH-1. Il se lie au site actif de la protéase du VIH-1 et prévient ainsi la transformation des précurseurs polyprotéiniques gag et gag-pol viraux, conduisant ainsi à la formation de particules virales immatures non infectieuses.

AMP-vigilance

Amrinone n. f. Inhibiteur de la phosphodiestérase III, cardiotonique et vasodilatateur.

Amrubicine n. f. Antinéoplasique. Lamrubicine sintercale entre les paires de bases de lADN et inhibe les topoisomérases II, dont le rôle est de relâcher les contraintes topologiques de la double hélice au moment de la réplication de lADN. Il en résulte une inhibition de la réplication, de la…

AMS (Accelerator mass spectrometer)

Amsacrine n. f. Dérivé aminé de l’acridine, agent intercalant cytotoxique.

Amygdale n. f. Terme général donné à des formations anatomiques en forme damande.

Amygdalite n. f. Inflammation des amygdales le plus souvent causée par une infection virale ou bactérienne.

Amylacé adj. Qualifie un organe riche en amidon (par exemple graine de blé).

Amylase (alpha-)

Amylasémie n. f. Valeur de lactivité alpha-amylasique du sérum dont lorigine est salivaire et pancréatique.

Amyle n. m. Terme désuet, imprécis ; désigne plusieurs restes carbonés correspondant à des groupes méthylbutyle isomères.

Amyléine (chlorhydrate d') n. f. Amino-ester benzoïque analogue de la cocaïne, premier anesthésique local de synthèse découvert par E. Fourneau (1872-1949, pharmacologue français) en 1903 et dénommé stovaïne (de stove, fourneau).

Amylmétacrésol n. f. Phénol, antiseptique à usage local dans les affections de la cavité bucco-pharyngée.Inscrit à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2011, 2405).

Amylocaïne

Amyloïde adj. Qui donne une réaction bleu-noir au contact de l’iode; concerne le plus souvent la paroi des spores, parfois d’autres éléments, le plus souvent observés sous le microscope (hyphes, cellules diverses). Les spores de russules possèdent des ornementations amyloïdes (la couche interne de la paroi n’étant…

Amyloïdose

Amylolytique adj. Qui hydrolyse lamidon en dextrines.

Amylopectine n. f. Homopolyoside ramifié de structure arborescente, constitué par des chaînes dunités de D-glucopyranose reliées par des liaisons O-glycosidiques α1→4, avec des ramifications de structure identique, branchées par des liaisons α1→6. Associée à lamylose dans lamidon.



→ Anaphylaxie

Amphiphile

Dernière modification de cette page le 21 avril 2017


Anglais : amphiphile
Espagnol : anfifílica
Étymologie : Grec ἀμφι amphi autour de, au milieu de, entre, en faisant le tour de, en circulant à travers, à travers, par, aux environs de, au sujet de et φίλος phílos qui aime.

adj. et n. m. Qualifie ou désigne les molécules et les ions adsorbés aux interfaces possédant à la fois un groupe hydrophile (polaire) et un groupe lipophile (apolaire).

Une échelle arbitraire dite HLB (hydrophilic–lipophilic balance) permet d’apprécier l’importance relative des caractères hydrophile et lipophile. Cf équilibre hydrophile – lipophile.